Articles taggés avec ‘Reuilly’

Lettre ouverte à Georges Arnaud


Samedi 13 décembre 2008 par JMD

Georges Arnauddernière photographie de JacobEn avril 1954, Alexandre Jacob, dit Marius, file sur ses 75 ans. La lettre ouverte à Georges Arnaud, qu’il fait publier dans le n°66 du mensuel Défense de l’Homme de Louis Lecoin, révèle une pensée politique toujours aussi pointue et alerte. Nous sommes ainsi loin, très loin de l’image de l’ermite, vivant reclus dans sa maisonnette du hameau de Bois Saint Denis, dans ce Berry où il ne se passerait rien. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (7 votes, moyenne: 5 sur 5)
Loading ... Loading ...

Mémoire d’un vaincu


Dimanche 9 novembre 2008 par JMD

Michel RagonMichel Ragon fait partie de ces auteurs récurrents du mouvement libertaire français depuis l’après-guerre. Né en 1924, il publie son premier livre, Les écrivains du peuple, en 1947. Ecrivain prolifique dans le domaine du roman, de l’histoire de l’anarchie ou encore de l’histoire de l’art, on lui doit entre autres La mémoire des Vaincus en 1990, sorte de road movie dans lequel apparaît Alexandre Jacob sous les traits du marchand forain à l’enseigne Marius. Dans les rues de Barcelone en Révolution, le héros Fred Barthélémy retrouve l’ancien bagnard venu prêter mains fortes aux libertaires en lutte. Il avait déjà croisé sa route vers 1929 dans les locaux du Libertaire. Curieusement ces deux épisodes, directement inspirés du roman à caractère biographique de Bernard Thomas et des souvenirs de May Picqueray, ne se retrouvent pas dans le Dictionnaire de l’anarchie, sorti récemment (octobre 2008) chez Albin Michel. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (8 votes, moyenne: 5 sur 5)
Loading ... Loading ...

Jacobopédia


Mardi 4 novembre 2008 par JMD

logo livre anarchisteOn ne compte plus les déclinaisons nationales de Wikipédia. Les encyclopédies libres et on line fleurissent comme les moblots tombaient à Gravelotte. Et, dans ce foisonnement de portails d’accès à la connaissance universelle, l’honnête cambrioleur trouve une place particulière permettant de valoriser soit une région, soit un mouvement politique. Nous avons récemment écrit tout le « bien » que l’on pouvait du papier biographique inscrit dans la maison mère. Une biographie dans un dictionnaire, tout en visant la synthèse, est forcément et par définition réductrice. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (5 votes, moyenne: 5 sur 5)
Loading ... Loading ...

WIKI nimportnawak ou presque …


Mardi 28 octobre 2008 par JMD

logo WikipédiaSi les encyclopédies libres sur le Net permettent d’élargir ses connaissances sans avoir à débourser le moindre brouzouf, la moindre petite pépète, le moindre petit règlement par paypal interposé, ils n’en présentent au moins un inconvénient. Et non des moindres. Il tient à la fonction même de la dite encyclopédie libre. L’information distillée par nimportawik peut aboutir à nimportnawak dans la mesure où il n’y a pas vérification des révélations faites. Ne pas généraliser bien sûr. La plupart du temps, l’article sollicité est fiable … parait fiable. Mais force est de constater que, lorsqu’il s’agit de l’honnête cambrioleur prénommé de manière anachronique Marius dans Wikipédia, le mythe lupinien a de nouveau et inéluctablement valeur de loi. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (5 votes, moyenne: 5 sur 5)
Loading ... Loading ...

L’honnête et le contretemps


Samedi 27 septembre 2008 par JMD

A Contretemps, n°32, octobre 2008“A contretemps, à contre-époque, avec pour seul propos de partir de l’écrit et d’y revenir, en renouant avec cette pensée critique qui fait tant défaut… Les livres, les revues, les publications dont il sera question ici - si l’ennui ne vient pas tout tarir - seront tous méritoires ”. A contretemps est donc une revue anarchiste de critique littéraire, politique et sociale. On peut s’y abonner facilement. Quatre numéros par an environ, prix libre, 20 € pour rentrer dans les frais, plus si possibilité. Prise de contact sur le site web de la revue. Les textes, les auteurs passent à la moulinette. Et des papiers comme celui-là, paru dans le numéro 32 d’octobre 2008, on en redemande tous les jours. Merci à Monsieur Leglou d’avoir aimé l’honnête et de l’avoir écrit. Et que vive la moulinette d’A Contretemps ! Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, moyenne: 5 sur 5)
Loading ... Loading ...

L’honnête soutenance


Dimanche 14 septembre 2008 par JMD

soutenance de thèse by Léo et Zoé et OdileUne soutenance de thèse c’est une sacrée épreuve pour les nerfs. Un rite de passage qu’avait dit le directeur de la dite thèse. Et celle-là a duré 4 heures et demie. Juin 2006. Université de Nancy II. Salle des actes. Alexandre Jacob : parcours et réseaux d’un anarchiste, 1879-1954. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (4 votes, moyenne: 5 sur 5)
Loading ... Loading ...

Le crépuscule du justicier


Samedi 13 septembre 2008 par JMD

Franc Tireur 3 août 1954Alexis Danan - auteur d’un livre sur le bagne et de la notice nécrologique sur Jacob publiée dans Le Monde libertaire en novembre 1954 - écrivit, à près de vingt ans de distance, deux articles sur Jacob. Le second parut quelques semaines avant la mort du vieil anarchiste, le 3 août 1954, dans le journal Franc Tireur. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (4 votes, moyenne: 5 sur 5)
Loading ... Loading ...

Ils ont commis


Mercredi 3 septembre 2008 par JMD

Jacob Louvelle Bab et l\'honnête cambrioleur Les premières de couverture ont pour fonction d’attirer l’œil du lecteur potentiel et d’illustrer le propos de l’auteur et de son sujet. Force est de constater, pour certaines d’entre elles, la prégnance du mythe lupinien quand il s’agit de Jacob. C’est vrai qu’il est aussi question de vente. Un grand merci en revanche à Romain Louvel, chez qui on ne trouve pas ce type de préoccupation, pour avoir dessiné celle de l’honnête cambrioleur. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (4 votes, moyenne: 5 sur 5)
Loading ... Loading ...

Le kir Marius


Lundi 25 août 2008 par JMD

Cuvée JacobRoyal avec du champagne, breton ou normand avec du cidre, lorrain avec du gris de Toul et de la crème de mirabelle, savoyard avec … du blanc de Savoie, on ne compte plus les avatars de l’ecclésiastique cocktail dijonnais. Tant pis pour les puristes du chanoine et autres ardents défenseurs du l’union sacrée entre la crème de cassis et le divin bourgogne aligoté. Notre névrose obsessionnelle et jacobienne nous a poussé à offrir en dégustation à nos convives, après notre soutenance de thèse, juin 2006, une nouvelle variante de la dite (ou dive, c’est selon) boisson : le kir Marius. L’alcoolique béotien n’y verra que du feu. L’œnologue amateur, averti ou professionnel pourra crier à l’infamie et recracher l’hérétique breuvage. A boire frais et en apéritif. Avec ou sans modération car on n’est pas partisan du moralisme hygiéniste de bas étage.

Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, moyenne: 5 sur 5)
Loading ... Loading ...

Marius et le sport


Samedi 23 août 2008 par JMD

Beijing 2008C’est à Helsinki que se déroulèrent les Jeux Olympiques de 1952 ; l’URSS de Staline y participe pour la première fois ; la guerre froide oppose deux grandes nations sportives. Le tchécoslovaque Emile Zatopek fait vibrer le stade olympique. Deux ans plus tard, un vieux marchand forain à la retraite, dans le Berry, revient sur cette compétition mondiale et écrit à son amante son dégoût pour les vertus socialement et politiquement anesthésiantes du sport de masse. Loin de nous la volonté de faire parler Marius Jacob à notre place. Mais ses analyses pourraient aujourd’hui  fort bien être reproduites à l’heure du clap de fin de la mascarade universelle, musculaire, médiatique et soi-disant apolitique. Beijing 2008, Berlin 1936 même combat. Mexico 1968, c’est autre chose. Rien n’a changé dans le meilleur des mondes possibles. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, moyenne: 4.67 sur 5)
Loading ... Loading ...

Le BERRY MAGAZINE ne désarme toujours pas


Vendredi 15 août 2008 par JMD

Berry Magazine, n°86Le n°85 du Berry Magazine (avril, mai, juin 2008) nous a permis de constater que les mythes ont la vie dure. De toute évidence, l’auteur des deux articles consacrés à Alexandre Jacob et à Claude Nerrand, à moins que ce ne soit sa très ”hiérarchique” direction, n’a pas très bien compris le sens des mots critique, historiographie et analyse, leur préférant en réponse à la notre le terme de « sérieusement orienté » pour qualifier notre étude de ces deux articles, qu’il trouve pourtant « intéressante ». Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (6 votes, moyenne: 4.83 sur 5)
Loading ... Loading ...

L’honnête dans l’Echo du Berry


Jeudi 14 août 2008 par JMD

Echo du Berry 31 juillet - 6 août 2008L’ECHO DU BERRY

31 juillet - 6 août 2008

terroir

1879 : naissance d’Alexandre Jacob à Marseille. 1900-1903 : il commet plus de cent cinquante vols par conviction anarchiste. 1906-1925 : il purge sa peine au bagne des îles du Salut. 1939 : il s’installe en tant que marchand forain à Reuilly. 1954 : souhaitant « en finir volontairement, avec le sourire », il met fin à ses jours. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne: 5 sur 5)
Loading ... Loading ...

Marius, Oncle Louis et les Passas


Mercredi 13 août 2008 par JMD

Robert Passas dans son bureauLouis Rousseau devant son étagère à souvenirsLa courte et incomplète relation épistolaire entre le docteur Rousseau et les Passas nous parait intéressante à plusieurs titres. 28 août 1954. Alexandre Jacob est mort. Son souvenir demeure dans le cœur de l’Oncle. Cela prouve au demeurant que l’ancien médecin des îles du Salut a conservé des relations avec certains de ses anciens patients, quitte à partager sur certains point leur anarchisme. Rousseau nous livre également son sentiment sur le bagne. Sentiment partagé avec l’honnête fagot que fut le vieux Marius, dont son vieil ami nous dit encore la volonté d’en finir et de se délivrer de ses « salopes » de maladies qui le guettaient, et ce malgré la peine faite à ses compagnons. De toute évidence, Alexandre Marius Jacob marque les gens qui l’ont fréquenté : l’ancien médecin des îles du Salut comme le jeune couple d’instituteurs de la Drôme. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne: 5 sur 5)
Loading ... Loading ...

Panégyrique de Marius


Mardi 10 juin 2008 par JMD

Robert Passas dans son bureauMarius Jacob dans sa maisonAlexandre Marius Jacob se suicide le 28 août 1954. Des deux poèmes qui suivent, seul le premier a été publié. Et encore Glas ne parait qu’en 2004 dans la réédition des Ecrits de l’anarchiste par l’Insomniaque. C’est la première fois qu’est diffusé D’un arbre. Batis sur le ton élégiaque, le jour même de la mort du vieux forain pour l’un, le mois suivant pour l’autre, ces deux textes de Robert Passas disent la souffrance et le souvenir. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, moyenne: 5 sur 5)
Loading ... Loading ...

Le voilà propriétaire !


Mardi 3 juin 2008 par JMD

Marius et Paulette heureux propriétaires selon C Nerrandla maison du propriétaire JacobLa Nouvelle République du Centre Ouest

25 juin 1993

A la découverte de Marius Jacob

La fin d’un aventurier

Marius Jacob sort libre de Fresnes en 1928. Il se suicide en 1954, à Bois Saint Denis. Récit de la fin de sa vie. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (6 votes, moyenne: 3.67 sur 5)
Loading ... Loading ...
Page 4 de 6« Début...«23456»