Articles taggés avec ‘Jacoblog’

Dix questions à … Vincent Henry


samedi 16 avril 2016 par JMD

Incontestablement, l’album de Vincent et Gaël Henry, sorti le 6 janvier dernier aux éditions Sarbacane, n’est pas passé inaperçu et la presse a dans sa grande majorité loué le travail des auteurs d’Alexandre Jacob journal d’un anarchiste cambrioleur. La BD, superbement dessinée, drôle, vivante, tout en mouvement, narre une histoire connue des jacoblogueurs. Elle vous emmène dans des contrées proches et lointaines à la fois, dans un monde où on peut être voleur et honnête, militant et théoricien de la cause anarchiste, sans pour autant se réduire à une facile – et toute commerciale – élégance morale, à un humour potache qui aurait fait la fortune d’un héros de papier. Car l’existence même d’Alexandre Jacob est ici soumis « comme un problème à vos intelligences » (déclaration « Pourquoi J’ai cambriolé ? », Germinal, n°11, du 19 au 25 mars 1905) et, surtout – ce qui ne gâche rien, bien au contraire – garanti sans lupinose aucune … ou presque. Vous allez saisir les vols de nuit de Jacob et des Travailleurs de la Nuit sans tomber dans le travers du roman d’aventure, qui fleure si bon l’illusoire extraordinaire mais n’autorise pas la perception de phénomènes historiques nettement plus larges et complexes. Gaël et Vincent Henry sont parvenus à replacer l’honnête cambrioleur dans cette lutte des classes, que d’aucuns auraient aimé voir terminée depuis la chute d’un mur à Berlin en 1989, dans cette Belle Époque qui ne le fut pas et qui envoya tant et tant de « vaincus de guerre sociale » crever outre-Atlantique. Mais de cela, il sera certainement question dans le deuxième volume du journal d’un anarchiste cambrioleur devenu bagnard. En attendant, Vincent Henry a bien voulu répondre à nos dix questions. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (4 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Demandez le programme !


lundi 31 août 2015 par JMD

Fermez les yeux. Fermez les yeux et imaginez qu’elle est là. Imaginez que le vieux monde a agonisé, que ses digues ont rompu sous les coups de boutoirs d’une horde de gueux conscientisés et résolus. Notre histoire fausse, ou plutôt pas encore réalisée, se passe en Anarchie, dans un temps futur et beau comme une utopie créatrice, un temps harmonieux et lumineux où les frontières ont été abolis, les gouvernements détruits, les inégalités et l’argent supprimés, les prisons ouvertes, puis brûlées, les crabes et autres chiens de garde de l’ordre libéral jetés à la mer. Ouvrez les yeux maintenant. Bien sûr, vous avez la tête pleine de vos souvenirs festifs et estivaux. Vous avez remisé les serviettes et les lunettes de soleil au placard. Vos souvenirs de plage, de montagne et de campagne engorgent votre PC. Vous avez oublié la misère sociale un temps, un court temps, un temps trop court. Ouvrez les yeux et vous comprendrez aisément que le droit de vivre ne se mendie pas, qu’il ne doit plus se mendier. Certains, comme l’honnête cambrioleur, l’ont pris et le principe du Vae Victis dans le contexte de guerre sociale a prévalu. Ils ont payé cher, très cher, leurs atteintes à la propriété. Jacob, voleur et anarchiste, en a réchappé. Le genre biographique nous intéresse ici parce qu’il nous permet plus d’entrevoir une époque, un contexte, un groupe humain, des pratiques politiques et sociales que de nous pencher de manière voyeuriste sur une vie qu’on l’on pourrait croire sortie toute droite d’un polar bien noir. Le Jacoblog reprend le collier et il n’est pas de servitude. Demandez le programme ! Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (4 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Gilbert est mort


lundi 20 avril 2015 par JMD

Une gueule. Gilbert avait une belle gueule, une rire gras, franc et généreux, et surtout toute l’humanité dans des yeux qui pétillaient d’anarchie. Gilbert est mort. Ses yeux se sont éteints mardi dernier, 14 avril 2015, à Limoges. Gilbert est mort et on ne le verra plus dans les salons du livre anar, sur les routes de France, de Navarre et par-delà les frontières dans une antique bagnole transportant bouquins de derrière les fagots et cuvées des Acrates de derrière les fagots aussi. Il nous avait apportés une caisse de la cuvée Elisée Reclus à Vaison la Romaine ; on était en vacances et il était resté avec nous pour goûter la dive bertanche et partager notre repas. Gilbert est mort à 70 piges et il avait encore une vie d’anarchie à écluser, à nous raconter et à nous faire aimer. Gilbert est mort et c’est une page de l’histoire du Jacoblog qui se tourne aussi … que l’on a du mal à tourner. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (11 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Six ans ferme !


mardi 8 avril 2014 par JMD

Nous avons dépassé les 200 000 visites. Quoi de plus joli cadeau pour notre sixième anniversaire ! Et, au bout de ces six années de joyeux labeur, après plus de 900 articles sur un voleur anarchiste qui n’a rien du gentleman cambrioleur de papier, sur un illégaliste devenu prisonnier de guerre sociale et revenu de l’enfer carcéral, sur un grand nombre d’autres atypiques figures, nous nous apercevons qu’il y a encore bien du chemin de connaissance à parcourir, des portes d’ignorance à fracturer, des cailloux à casser sur la face ahurie des oublis de mémoires. Les en-dehors de tout poil, les punis de toute sorte, les exclus, les marginaux, les cheminots peuvent trouver ici une fenêtre historique bien ouverte. Le Jacoblog a six ans et ce n’est toujours pas terminé. Pour vous remercier de votre fidélité, pour saluer vos commentaires, vos critiques et vos remarques, voilà un petit Jacoboquizz de derrière les fagots : quelle est donc la particularité de la photographie accompagnant cet honnête billet ? Rien à gagner évidemment. Juste quelques méninges à secouer. Bienvenue chez l’honnête cambrioleur et vive les enfants de Cayenne et d’ailleurs !

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (10 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

07 avril 2013 : 5 ans, 60 mois, 1826 jours


dimanche 7 avril 2013 par JMD

07 avril 2008, 07 avril 2013. Sur une idée de JMB de l’ACL, le Jacoblog a pris forme et continue depuis son bonhomme de chemin. 60 mois et 810 articles pour nous révéler l’ampleur d’une histoire plus large et plus édifiante qu’il n’y parait. C’est celle d’un honnête cambrioleur hors du droit commun, vaincu de guerre sociale et pourtant éternellement debout. 1826 jours et encore plein de papiers à mettre en ligne. Sur l’illégalisme, sur l’anarchisme, sur le bagne, sur des pays où il serait niais de croire qu’il ne s’y passe rien, sur un personnage de roman dont il serait stupide de voir en lui un Jacob plus lumineux, plus éclatant, plus classe, plus accessible pour le commun des mortels. 1826 jours à commenter, à décrire, à décrier, à expliquer, à restituer, à interviewer … Le Jacoblog a 5 ans et encore de beaux jours devant lui. Pour fêter cela, un quizz de derrière les fagots de Guyane et d’ailleurs. Un livre au choix dans le catalogue de l’Atelier de l’Atelier de Création Libertaire à gagner durant tout ce mois d’avril ! Et, à la demande de Josette Duc-Passas, les Éditions de La Pigne offrent leur prochain ouvrage (Dix-Huit ans de bagne de l’anarchiste Jacob Law, sortie septembre 2013) aux deux premiers des jacoblogueurs à nous dire le nom de 10 des 37 personnes apparaissant dans cette carte postale sur l’honnête homme dont nous vous narrons l’histoire dans ces modestes mais honnêtes colonnes. A vous de jouer maintenant !

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Les yeux de Pâques


lundi 9 avril 2012 par JMD

Deux paires d’yeux. Les deux pétillent. La vie devant pour l’un ; la vie derrière pour l’autre. Des yeux d’ananar. Les quatre ont bien connu l’honnête cambrioleur et se foutent royalement d’une fête religieuse – devenue une pompe à chocolat et à fric -, une fête et une religion qui n’ont jamais apporté le bonheur et l’égalité sur terre. On est dans le Berry, tout juste avant la guerre, et c’est le seul petit indice que nous vous donnerons pour trouver la solution de ce quizz du quatrième anniversaire. Car, comme toujours, il n’y a rien à gagner. Juste le plaisir de retrouver ces deux honnêtes quidams. Juste le plaisir de jouer. Il suffit de dire en commentaire à qui appartiennent ces quatre yeux … Et bientôt la solution.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Le Jacoblog a QUATRE ans !


samedi 7 avril 2012 par JMD

07 avril 2008 – 07 avril 2012. Quatre ans déjà. D’article en article, nous n’avons pas vu le temps passer, contrairement à l’enfermé dans son cachot de l’île Saint Joseph qui égraine les jours qui coulent comme lui à coup de barres sur les murs de sa cage. Et le pire, ou plutôt le mieux, c’est selon, les articles se sont suivis à la manière des tournées des Travailleurs de la Nuit. Quatre ans. Nous pourrions nous lasser du rythme, du sujet, de la formidable empathie qui peut se dégager de l’étude d’un honnête cambrioleur. L’idée même de suspendre nos doigts au-dessus des touches du clavier et d’aller baguenauder sur les réseaux sociaux ou d’émarger un peu plus à l’esclavage citoyen et salarié ne nous a pourtant pas effleuré l’esprit. Quatre ans. Il reste tant à dire et tant à faire pour mettre en lumière l’illégalisme d’un Jacob et afficher les réalités de l’horreur carcérale subie. Il reste tant à dire et tant à faire pour démonter les faciles mécanismes et pourtant si tenaces et consuméristes qui font prévaloir l’aventurier et son corollaire lupinien sur l’homme politique. Quatre ans. 662 articles visités environ 120000 fois et des commentaires réjouis ou assassins. De quoi refiler une sacrée patate et ce d’autant plus qu’il y a du grain à moudre. L’année prochaine ? On dira certainement : Cinq ans ! Non déjà ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Olivier, Alexandre et Joseph


dimanche 8 mai 2011 par JMD

Alexandre Jacob 1905

Le 18 janvier de cette année, Olivier a envoyé au jacoblog le commentaire suivant sur l’article Le héros du jour : « Je suis fils du Dr François, Marie, Joseph, Henri, René, Robert, Martin Anquier,Fils de Noël Anquier, Fils du Brigadier Joseph Anquier. En pérégrinant sur internet, je suis tombé sur cette page qui m’a beaucoup appris sur l’histoire et l’origine de ma famille. Fait d’autant plus fort du fait que je sois résidant depuis 30 ans au Brésil,á São Paulo. Dans mon restaurant, L’Entrecôte d’Olivier( voir site internet: http://www.bistroentrecote.com.br/), sur un des pans de mur de l’entrée, s’alignent une série de photos de mes aïeux et mon arrière-grand-père y figure en première ligne. Une très belle photo en uniforme de brigadier que j’aurai beaucoup aimé transmettre pour illustrer cette page. Apparemment, il existe une carte postale à l’effigie de mon arrière-grand-père. Si quelqu’un en possède une ou sait où il y en a une, n’hésitez pas á prendre contacte avec moi. Olivier Anquier ». Et c’est ce que nous avons fait, poussés par la curiosité de voir se rejoindre le passé et le présent. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Trois ans


mercredi 6 avril 2011 par JMD

Jeudi 07 avril 2011. Demain donc. Troisième anniversaire du jacoblog. Le premier était déjà rigolo. Si le second nous paraissait surprenant, nous ne pensions réellement pas tenir jusqu’au troisième. A y regarder de plus près, à sonder les sources que nous n’avons pas encore travaillées, malaxées, digérées, comparées, critiquées et diffusées, il y a encore de quoi faire. De quoi dire que le droit de vivre ne se mendie pas. De quoi dire qu’il se prend. Hier comme aujourd’hui et demain. De quoi affirmer qu’une histoire de l’illégalisme est possible. De quoi montrer que le bagne, la prison tuent. Hier comme aujourd’hui et demain. De quoi affirmer que l’honnêteté ne se gagne pas à la hauteur du bulletin de salaire et du tic-tac de la Rolex des quinquagénaires triomphants. Hier comme aujourd’hui et demain. De quoi expliquer enfin qu’Alexandre Jacob n’est pas Arsène Lupin et que la vie de l’honnête cambrioleur ne se construit pas à grands renforts de faciles et commerciaux stéréotypes, que l’image vienne d’Epinal ou d’ailleurs. Comme cela on verra ce qu’il adviendra pour la quatrième saison de nos investigations … et de celles de nos collaborateurs. Merci à eux et à tous ceux qui, de près ou de loin, nous ont apporté leurs soutiens, leurs témoignages, leurs commentaires et leurs infos. Un quizz pour fêter ce jour anniversaire et, pour couronner le tout, l’Atelier de Création Libertaire, réduit pendant un mois le prix de vente du bouquin. De l’honnête bouquin. Une vente flash qui dure trente jours quoi. Pour se le procurer, suffit juste cliquer sur le lien de l’ACL : http://www.atelierdecreationlibertaire.com/Offre-speciale-pour-le-troisieme.html.C’est l’histoire d’un mec qui a vu un monde pas joli joli. En avant les histoires !

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Ecouter l’honnête


samedi 15 janvier 2011 par JMD

Les deux volumes des Ecrits, parus chez L’Insomniaque, participent pleinement, en 1995, à la redécouverte et surtout à une meilleure connaissance de l’illégaliste Jacob. Ces deux livres forment un ensemble relativement cohérent d’environ 800 pages. Cohérent et original, l’ouvrage est agrémenté d’une fort riche iconographie et surtout de deux disques compacts dans lesquels nous pouvons entendre des scènes jouées par les membres de cette petite maison d’édition de Montreuil et retraçant les principaux épisodes de la vie de Jacob (les vols, le procès d’Amiens, le bagne). Dans ces deux cd aussi, le lecteur-auditeur écoute des chansons ouvertement anarchistes interprétées dans une vaste palette de style musicaux : du free-jazz pour La bande à riquiqui de Jean-Baptiste Clément, de la variété pour Le grand crack d’Eugène Pottier, du punk-rock pour La cellule de Jules Clarenson. Neuf ans plus tard, la réédition augmentée des Ecrits reprend le principe du livre-disque. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (6 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Re-Quizz de fin d’année


vendredi 31 décembre 2010 par JMD

Le but du jeu est tout simple et c’est tellement simple qu’il est double : Il faut d’abord compter le nombre de fois où Alexandre Marius Jacob apparaît sur cette honnête carte de voeux et, ensuite, si tu n’en as pas assez, il suffit de dire qui sont les autres personnes. Elles ont bien évidemment toutes un rapport avec l’honnête cambrioleur. Et, comme toujours, il n’y a pas de premier, ni de second prix et ainsi de suite. Les réponses en commentaire sont en revanche bienvenues. Tcho et bonne et honnête année 2011 sur le Jacoblog.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (6 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Dix questions à … JMD


samedi 25 décembre 2010 par JMD

A force de vouloir faire parler les gens qui, de près ou de loin, s’intéressent à l’illégalisme anarchiste en général, à Jacob en particulier ou plein d’autres choses encore, on finit par se faire prendre, non sans plaisir d’ailleurs, à son propre jeu. Les questions que Colombe de Dieuleveult nous a posées, au début de cette année 2010, pour les besoins de son mémoire de master universitaire   touchent aussi bien le fonds que la forme de l’histoire de l’honnête cambrioleur. Une histoire de lettres et d’écrits. Colombes travaille sur l’aspect littéraire de la prose jacobienne et nous sommes heureux d’avoir pu apporter notre aide, aussi infime fut-elle, à cette prometteuse étude dont nous ne manquerons pas de vous reparler. L’occasion était alors trop bonne pour évoquer, dans les dix questions qui suivent, notre intérêt pour l’ancien voleur, l’ancien bagnard et le marchand forain, pour causer de notre participation à la réédition des Ecrits de Jacob par L’Insomniaque en 2004, pour dire l’intérêt du jacoblog et remettre, encore une fois, en lumière cette lupinose dont beaucoup, beaucoup peuvent être affligés. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (9 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Demandez le programme !


mercredi 1 décembre 2010 par JMD

2010 est sur la pente glissante et finissante. Un nouveau semestre s’approche, à grand pas, et on vous prépare de bien belles surprises sur le bonhomme et ses amis. Du son, du texte et de l’image. Les chansons et saynètes des cd des Écrits, les articles de l’Agitateur, ceux de Germinal, une semaine mondiale de la lupinose, des articles encore sur l’illégalisme, des interviews, des papiers de derrière les fagots sur le bagne (sans jeu de mots), sur ces pays où il ne se passe rien, et puis sur plein d’autres choses encore que l’on prendra avec un plaisir non dissimulé si l’ami jacoblogueur veut bien nous les transmettre. Alors, we need you. Un dessin, une humeur massacrante, un propos éclairé, un compliment ou un coup de tronçonneuse, une info de première, de seconde ou de troisième. Anne ma sœur Anne, ne vois-tu rien viendre ? Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Demandez le programme


mercredi 30 juin 2010 par JMD

Ce n’est pas parce que la transhumance estivale va inonder les bords de mer, de rivière et de torrent que le Jacoblog lève le pied. L’honnête cambrioleur fut un beau parleur doublé d’une plume superbe. Des mots balancés comme autant de défis. Et ces honnêtes pensées jacobiennes prennent place au mois d’août. Puis vint la rentrée. Et là, on vous promet encore quelques belles surprises, des interviews, des documents inédits, du son, de la polémique et plein d’autres choses encore. Après, on verra si tout va bien. Mais, en attendant, un appareil photo numérique dans une main, l’honnête cambrioleur dans l’autre et le jeu peut commencer : balancez vos images de vacances en compagnie de ce livre et on les mettra en ligne. En plus, il n’y a rien à gagner. Pour ceux qui ne goûtent guère la haute technologie, un papier, un crayon et on mettra en ligne les dessins de l’honnête cambrioleur Jacob. Vos articles, vos papiers, vos coups de cœur et de gueule aussi d’ailleurs. A très bientôt  !

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (4 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Un quizz et deux ans


samedi 10 avril 2010 par JMD

DEUX ans. 50000 visites. Pour son troisième printemps, le Jacoblog parie sur un million d’ouvertures. Soyons réalistes, nom d’une utopie créatrice !

Des encouragements ? Ça fait toujours plaisir. Des polémiques ? Ça fait toujours plaisir aussi.

On a de quoi se réjouir. Et pour fêter cela, on vous offre un jeu. Une tête. Une honnête tronche dont vos considérations lombrosiennes doivent retrouver l’identité. Pas d’indice mais un rapport réel, même lointain, avec l’honnête cambrioleur Jacob. Avec un livre de l’ACL à la clé pour LA première bonne réponse. Solution fin juin, juste avant la transhumance estivale. A vos clavier !

10 avril 2010 : le Jacoblog a deux ans !

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (6 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...
  • Pour rester connecté

    Entrez votre adresse email

  • Étiquettes

  • Archives

  • Menus


  • Alexandre Jacob, l'honnête cambrioleur