Articles taggés avec ‘Alexandre Jacob’

Mort d’un dégénéré


samedi 16 mai 2020 par JMD

Il est toujours joli, le temps passé

Un’ fois qu’ils ont cassé leur pipe

On pardonne à tous ceux qui nous ont offensés

Les morts sont tous des braves types

Georges Brassens,

Le temps passé, 1961

 

Il n’est pas certain pour Robert Louzon (1882-1976) que les trépassés, fussent-ils anarchistes importe peu, soient tous braves. Presque quatre ans après que son ami Monatte ait déglingué au nom du syndicalisme révolutionnaire et de sa haine de l’illégalisme le livre d’Alain Sergent, cet autre et infatigable rédacteur de La Révolution Prolétarienne reprend le flambeau en novembre 1954. Et c’est peu dire qu’il en met une deuxième couche à l’occasion de l’annonce du suicide d’Alexandre Jacob. Cela avait pourtant bien commencé. Vous savez ? Quand dans un entretien, une recension d’ouvrage, on commence par un semblant de positif et, quand vient le « mais », quand tombe le « mais » ou un synonyme, comme le tranchant de la guillotine, la prose dévie sur une démonstration à charge, un passage au rouleau compresseur, un démontage en règle. Alexandre Jacob s’est donc suicidé comme l’auteur du Droit à la paresse pour éviter une vieillesse dépendante. C’est vrai. C’est beau. C’est presque grandiose. Mais Robert Louzon arrête là sa comparaison pour faire feu de tout bois sur l’anarchisme de l’honnête cambrioleur, lui-même considéré comme un successeur dégénéré de Ravachol ou d’Émile Henry. Dégénéré ? Rien que ça ! Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (4 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Calendrier Jacob : juillet 2020


samedi 2 mai 2020 par JMD

Dix-neuf ans aux îles du Salut

Interné B depuis la tentative avortée de mariage blanc orchestré en métropole par Charles Malato en 1908 et qui aurait pu donner lieu à une évasion à partir du continent sud-américain, Alexandre Jacob ne peut espérer recouvrer la liberté, ni même sortir un jour des îles.

Il ne voit pratiquement qu’elles (l’île Royale et, de 1909 à 1912, les cachots de la réclusion sur l’île Saint-Joseph), effectuant 7 passages à Saint-Laurent-du-Maroni, entre 1910 et 1919, où se tient le tribunal maritime spécial chargé de punir les crimes perpétrés par les forçats. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Calendrier Jacob : mai 2020


jeudi 30 avril 2020 par JMD

Le temps des procès

Le 21 avril 1903, le cambriolage mené à Abbeville chez Mme Tilloloy tourne mal. Un pandore est abattu, un autre sérieusement amoché à la gare de Pont-Rémy, quelques kilomètres plus loin, le lendemain matin. Jacob est pris à Airaines après une chasse à l’homme dans la campagne picarde : « Airaines !… Pour le plus grand nombre de bipèdes parleurs qui peuplent la terre, ce mot ne signifie pas grand-chose. Si vous laissiez tomber ce mot de vos lèvres, les uns vous demanderaient si c’est un animal exotique, les autres, si c’est une plante ; certains, enfin, vous demanderaient sérieusement si c’est le nom du nouveau moutardier du pape. Mais pour moi, ce mot, c’est toute une catastrophe. C’est mon Waterloo. Mes cent jours n’ont duré que cinq heures ! » (Souvenirs d’un révolté, 1905). Fin des Travailleurs de la nuit. Deux ans d’instruction ! Une organisation de malfaiteurs aux ramifications internationales. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Calendrier Jacob : avril 2020


mercredi 29 avril 2020 par JMD

Alexandre Jacob et les Travailleurs de la nuit

Depuis Clément Duval en 1886, le vol est l’objet de tous les débats dans les milieux anarchistes. Pour certains, comme Jean Grave, le voleur ne serait qu’un parasite, vivant comme le bourgeois sur le dos du travailleur. Jacob dans ses Souvenirs d’un révolté (1905) renvoie le « Pape de la rue Mouffetard » à ses études théoriques : « Le bourgeois est un parasite conservateur ; tous ses soins, ses désirs, ses aspirations tendent à un même but : la conservation de l’édifice social qui le fait vivre ; alors que le cambrioleur est un parasite démolisseur. Il ne s’adapte pas à la société ; il vit sur son balcon et ne descend dans son sein que pour y livrer des assauts ». Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Calendrier Jacob : mars 2020


mardi 28 avril 2020 par JMD

Le vol du mont-de-piété de Marseille…

…nourrit forcément un imaginaire qui peut rendre l’individu attachant du fait de la truculence de l’acte délictueux commis par l’audacieux personnage. Et pour cause, commis le 31 mars 1899, il est mis à jour le lendemain, 1er avril.

L’incroyable histoire pose pour autant un réel problème de sources. Quelques notes de police, conservées aux Archives contemporaines de Fontainebleau attestent néanmoins de la véracité des dires de Jacob à Danan en 1935, à Maitron en 1948, puis à Alain Sergent en 1950 : quatre hommes habillés en policiers, une perquisition en bonne et due forme au mont-de-piété de la rue du Petit-Saint-Jean, les objets du commissionnaire Gil réquisitionnés et le dit Gil emmené au palais de justice pour y être entendu… Les voleurs loin quand on découvre, le lendemain, qu’ils ne furent point de la rousse et le sieur Gil qui passe pour le dindon de la farce. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Calendrier Jacob : février 2020


lundi 27 avril 2020 par JMD

Anarchiste !

Jacob, malade, abandonne sa vocation maritime et finit d’être convaincu par le prosélytisme du fils d’un voisin. Nous sommes vers 1893, soit en pleine période des attentats qui frappent la France. L’effervescence séduit un jeune garçon qui, fort de son expérience au long cours, peut ainsi concrétiser ses colères et théoriser ses observations : « J’allais aux soirées familiales, aux conférences avec l’âme d’un croyant » écrit-il à Jean Maitron en 1948. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Les Odyssées d’un cambrioleur justicier


samedi 4 avril 2020 par JMD

Avec Les Odyssées, France Inter diffuse un programme court d’une quinzaine de minutes à destination des enfants de 7 à 12 ans pour qu’ils puissent « se plonger dans les aventures des grandes figures de l’histoire ». Quelle ne fut pas notre surprise, ce mardi 24 mars 2020, jour VII du confinement général pour des raisons d’épidémie de Corona machin 19, de découvrir qu’Alexandre Marius Jacob avait intégré le panthéon des personnages remarquables de la Nation apprenante, la radio nationale publique étant labellisée de la sorte ? Serait-ce possible d’ouïr que l’illégalisme anarchiste puisse avoir une valeur pédagogique auprès de nos têtes blondes ? Rassurez-vous, il n’en est rien et à aucun moment vous n’entendrez parler de l’idée libertaire dans l’émission. Alexandre Jacob revêt alors les habits flamboyant du « rebelle ». Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (4 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Tote bag


samedi 28 mars 2020 par JMD

Objet consumériste et publicitaire par excellence, le tote bag présente l’avantage d’offrir un espace de visibilité nettement plus large qu’un tout petit stylo, qu’une gomme riquiqui ou encore qu’un sticker aux dimensions réduites. Comme un t-shirt, sa fonction portable accroit encore plus la portée du message qu’on véhicule. Le tote bag est un sac en toile généralement blanche, sans fermeture mais avec deux petites anses que l’on peut accrocher à l’épaule, nanti d’une esthétique pour le moins minimaliste si l’on considère sa forme carrée d’environ 40 cm de côté.  Un tote bag, par définition, se trimballe. En anglais dans le texte s’il vous plait, car c’est chez nos voisins de la Perfide Albion qu’il puise son origine. Utilisé au début du XXe siècle chez les postiers ou chez les crieurs de journaux, il vous transforme aujourd’hui à peu de frais en véritable homme ou femme sandwich pour vanter telle ou telle marque de fringue ayant des usines dans les pays pauvres, tel ou tel parfum qui pue mais qui coûte très cher, tel ou tel produit à la manque indispensable. Qui n’a pas son joli tote bag ? Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (4 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Cuvée Marius… Lupin


samedi 21 mars 2020 par JMD

Nous n’aurons pas l’outrecuidance de nous poser en amateur œnologue éclairé et averti. Nous ne vous parlerons donc pas de sa cuisse et de sa robe, de sa couleur et de sa force ou même, pourquoi pas, de sa durée en bouche. Le blanc de Reuilly est bigrement bon, foutrement bon, incontestablement bon. AOC depuis le 9 septembre 1937. Un peu moins de deux ans plus tard, l’honnête forain vendant sa bonneterie sous l’enseigne Marius dans les foires et marchés des environs s’installait avec sa femme Pauline et sa mère Marie dans une petite maison du hameau de Bois Saint Denis. Un honnête forain. Ce n’est que bien plus tard que les indigènes du cru – sic – apprirent qu’il fut aussi cambrioleur, bagnard et anarchiste. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (6 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Anarchiste cambrioleur


samedi 13 avril 2019 par JMD

« Quand le vol est pensé et sous-tendu par une idéologie… retour sur un destin hors-norme. »

France Culture diffusait du 8 au 11 avril 2019 4 émissions consacrées au vol dans le cadre de La série documentaire. Et si Télérama (n°3612, du 6 au 12 avril 2019) a chopé la lupinose – et pas une petite ! – pour annoncer « Alexandre Jacob anarchiste cambrioleur » réalisé par Jérôme Sandlarz, force est de constater que l’on peut se réjouir les esgourdes, le 9 avril à 17h, en écoutant une narration rythmée notamment par des extraits des chansons que l’on trouve dans les Écrits de l’honnête homme par l’Insomniaque. Les vols de Jacob sont alors politiques et l’homme, probe et droit, peut finalement être envisagé comme un réel théoricien de l’illégalisme anarchiste. Loin, très loin des clichés et des habituels amalgames. Notons enfin que les 54 minutes d’écoute sont dédiées à la mémoire de Josette Duc, décédée peu après avoir participé à l’enregistrement.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Ô voleurs, ô lupinose


mercredi 3 avril 2019 par JMD

Faux lupin à Télérama mais vrai honnête cambrioleur à France Culture.

Télérama (n°3612, du 6 au 12 avril 2019) a chopé la lupinose – et pas une petite !  – pour annoncer le documentaire sur Alexandre Jacob, honnête cambrioleur anarchiste, à France Culture mardi 9 avril 2019 à 17h. L’émission s’insère dans une série de quatre volets sur les voleurs en tout genre (du kleptomane au braqueur) et, pour Ars…exandre Jacob, il s’agissait, dans LA SÉRIE DOCUMENTAIRE, d’aborder l’idée du vol politique. Jacob collait donc parfaitement. On y entendra Josette la dernière compagne de l’honnête homme et votre serviteur aussi un peu.

Le tout, réalisé par Jérôme Sandlarz, propose une approche originale des cambriolages des Travailleurs de la nuit en vous emmenant notamment sur les lieux parisiens d’une histoire forcément plurielle. Mais chut !, on ne voit en dit pas plus ; il vous suffit d’écouter la chose dont on ne manquera pas bien évidemment de  relayer le podcast. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Salut Josette


jeudi 24 janvier 2019 par JMD

Église de Châtillon Saint Jean, Drôme, lundi 21 janvier 2019. Il est 16 heures. René se lève, caresse tendrement le cercueil. Il s’avance vers l’autel et s’approche du micro que lui tend le curé de la paroisse. Le sanctuaire catholique est plein à craquer. Les yeux gonflés de son amour brisé, René parle et c’est juste beau. Il a préparé son texte, il lit lentement, sa voix se casse par endroit. Il s’arrête, souffle un peu, puis reprend. Ce n’est pas un panégyrique, ce n’est pas une oraison funèbre. C’est un dernier salut, un si beau salut. Il dit ce jour, cette soirée dansante magique où il a rencontré Josette, sa Josette, sa belle Josette qui lui avait malicieusement laissé son numéro de téléphone écrit à la va-vite sur une serviette en papier. Onze ans se sont écoulés. Onze années d’un bonheur parfait bouffées, laminées par ce méchant crabe qui ne lui a laissé que si peu d’alternative. Josette Duc est morte et son René, son bon  René, son beau René, « son prince charmant en or massif » l’a accompagnée jusqu’au bout de la vie. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (4 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Little boxes


samedi 6 octobre 2018 par JMD

Alexandre Jacob a ramené peu de choses de Guyane. Cela peut se comprendre aisément, le souvenir matériel appelant le plus souvent une période positive de l’existence. Lorsqu’il débarque à Saint Nazaire en octobre 1925, il a avec lui la montre que lui avait envoyée son ami Jacques Sautarel et une petite boite aujourd’hui conservée au Centre International de l’Anarchisme de Marseille[1]. Verni à l’extérieur et sans décoration, l’objet en bois de forme parallélépipédique tient facilement dans la main : 3,6 cm de large sur 10 cm de long et 3,7 cm de haut. Il présente l’originalité d’une double ouverture autorisée par deux plaques superposée et pivotantes autour d’une visse métallique. La plaque supérieure d’environ 4 mm d’épaisseur et 6 cm de long s’incruste dans la laque inférieure, 2,5 cm plus grande. Une fois ouverte par rotation, la plaque supérieure laisse la possibilité de tirer vers soi puis de tourner la plaque inférieure. Apparait alors le contenu de la boite, soit une cavité d’environ 2,2 cm de large sur 6 cm de long et environ 2cm de profondeur. Nous pouvons, à l’aide de la nouvelle Le procureur de SA République[2], déterminer qui a fabriqué le coffret et savoir à quoi il pouvait bien servir. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (5 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Arsène Ruffin – François Lupinpin


samedi 22 septembre 2018 par JMD

C’est à l’occasion d’un débat à la Bourse du travail d’Amiens que Vincent Bernardet, journaliste à Fakir, fait l’impromptue rencontre de Julien Coupat dans les toilettes du bâtiment. Bien évidemment la narration de la drolatique entrevue n’est qu’un prétexte pour conter aux lecteurs du n°86 du « journal fâché avec tout le monde ou presque » (septembre-novembre 2018) les hilarantes réparties d’un des principaux accusés dans l’affaire dite de Tarnac et qui venait, en avril 2018, d’être relaxé par le tribunal correctionnel de Paris après des années d’acharnement politico-judiciaire. L’article, en page 26 de la feuille amiénoise devenue nationale depuis 2009, ne manque pas de faire le parallèle avec un autre inculpé célèbre aux répliques tout aussi cinglantes. Placé dans la rubrique « culture », l’auteur a intitulé son papier : Alexandre Marius Coupat ! Nous aurions pu nous réjouir de la renommée picarde de l’honnête cambrioleur. Mais Fakir a cru bon pour l’occasion de ressortir en page 27 une édifiante chronique de son fondateur publiée en 2006.  Un festival d’amalgames et d’erreurs en tout genre s’annonçait dès les premières lignes de ce long texte sur Le véritable Arsène Lupin. Le futur député de la France Insoumise bâtissait à l’époque sa renommée locale sur le sérieux de ses enquêtes politiques et sociales mais hélas pas sur la qualité de ses recherches historiques. François Ruffin a chopé la lupinose. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (5 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Tic-tac Jacques


samedi 8 septembre 2018 par JMD

Elle ne fonctionne plus très bien mais elle émet encore un petit son si caractéristique et si évocateur. Elle est belle. Elle est bien plus que cela. La montre, ronde dans son écrin métallique et carré, porte la marque HEBDOMAS (maison suisse fondée en 1888), collection 8 jours, brevet 36605 pour le forçat Jacob, dit Barrabas, matricule 34777. Elle a survécu à la Guyane. L’ancien bagnard ne s’en séparait jamais. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (4 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...
  • Pour rester connecté

    Entrez votre adresse email

  • Étiquettes

  • Archives

  • Menus


  • Alexandre Jacob, l'honnête cambrioleur