Les hommes bleus de Biribi


18 avril 2010 par JMD

Dominique Kalifa

Biribi

Perrin, 2009

p.237-241 :

Cette liberté, cette initiative, d’autres sources, infiniment plus nombreuses, en ont porté la trace. A 1’heure de la sieste, dans la pénombre des chambrées, douloureusement, discipli­naires et bataillonnaires ont reporté sur leur peau l’expression et les signes de leur expérience. Les tatouages furent en effet la grande affaire de Biribi, où tous les hommes ou presque étaient « bleus ». Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (6 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

L’homme parfait n’existe pas


17 avril 2010 par JMD

Quoi de plus normal pour un instituteur de se poser la question du devenir de l’enfant. Et, pour l’anniversaire de son ami parfait, Robert Passas retranscrit deux extraits de ses lettres. Dans ces missives, Alexandre Jacob se fait institueur de l’optimisme pédagogique du Drômois. Pessimisme de la vieillesse ? Pas sûr. Jacob ne fait finalement qu’une analyse réaliste de la société des années 1950. Ce point de vue est finalement à rapprocher de celui des Souvenirs rassis d’un demi-siècle, écrits en 1948 à destination du jeune doctorant Jean Maitron. Mais là où l’historien de l’anarchisme en déduisait, malhonnêtement, une condamnation a postériori des pratiques illégalistes, Robert Passas ne retient que la finesse du propos d’un homme qui a lutté pour le bien de l’humanité. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (4 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Un ami parfait


11 avril 2010 par JMD

Jacob incarne la tension de l’homme vers l’authenticité. C’est ce qu’écrit Robert Passas en septembre 1954 sur son ami parfait dans l’article nécrologique du numéro 71 de Défense de l’Homme. Mais il dit encore dans ce papier ne pas vouloir retracer en quelques lignes l’épopée de l’honnête cambrioleur, considéré comme le meilleur des hommes, laissant ce soin à d’autres. Pourtant l’instituteur drômois, bien des années plus tard, narre dans son journal intime la vie de cet anarchiste racé. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (5 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Un quizz et deux ans


10 avril 2010 par JMD

DEUX ans. 50000 visites. Pour son troisième printemps, le Jacoblog parie sur un million d’ouvertures. Soyons réalistes, nom d’une utopie créatrice !

Des encouragements ? Ça fait toujours plaisir. Des polémiques ? Ça fait toujours plaisir aussi.

On a de quoi se réjouir. Et pour fêter cela, on vous offre un jeu. Une tête. Une honnête tronche dont vos considérations lombrosiennes doivent retrouver l’identité. Pas d’indice mais un rapport réel, même lointain, avec l’honnête cambrioleur Jacob. Avec un livre de l’ACL à la clé pour LA première bonne réponse. Solution fin juin, juste avant la transhumance estivale. A vos clavier !

10 avril 2010 : le Jacoblog a deux ans !

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (6 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Tripalium


4 avril 2010 par JMD

Figure incontournable de l’anarchisme bordelais, Antoine Antignac fournit deux articles à L’Agitateur en 1897. Celui sur le travail ne dénote guère dans cette feuille libertaire marseillaise. Il s’agit là d’une dialectique classique mais on la retrouve tout au long de la vie d’Alexandre Jacob. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (4 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Ecrits d’outre-temps


3 avril 2010 par JMD

Les quelques mots qui suivent, et ceux des trois autres articles à venir, n’ont jamais été publiés, ni même mis en ligne sur la toile. Et pour cause. C’est l’histoire d’une découverte. Un peu comme dans les livres. Un livre, c’est toujours une découverte. Au propre, comme au figuré. Des pages qui tournent. Des feuilles qui tombent. Janine, il y a peu, a pris un livre dans sa bibliothèque. Particulièrement imposante, la bibliothèque de Janine et Jean-François Amary. On pourrait même se croire dans une annexe d’un centre de recherche sur l’anarchisme. Et Janine a pris un livre. Et des feuillets en sont tombés. Des lignes écrites par son ancien mari Robert, décédé en 1996. Des lignes joliment posées sur un cahier d’école dont il ne reste que ces quelques pages. Des poèmes, des pensées, des souvenirs venus d’outre-temps. Au mieux, pouvons-nous affirmer que Robert Passas ne les a pas couchés avant le 29 août 1977, jour du décès de sa mère dont il fait allusion. Dans ces lignes, il se souvient de son vieil ami Alexandre Jacob. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (4 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

HONNETETE (Encyclopédie Anarchiste)


28 mars 2010 par JMD

n. f. (du latin honestus, honnête)

Probité, modestie, pudeur, bienséance, politesse, bienveillance, obligeance. En ses diverses acceptions, ce mot est un de ceux que l’on a le plus galvaudé de par le monde et qui couvre un tas d’actes malpropres, vils, répugnants et quelquefois criminels. Que penser, par exemple, de cette admirable phrase : l’honnêteté d’un commerçant, d’un homme d’affaires ou d’un politicien ? Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

T’es inrock coco


27 mars 2010 par JMD

Avec nos journaux-pansements

Qui sèchent les plaies prolétaires

Et les cadavres de romans

Que les Goncourt vermifugèrent

Léo Ferré

Cela pourrait ressembler à un jeu des sept erreurs où il conviendrait de repérer les lieux communs et autres stéréotypes jacobiens. On pourrait encore reprocher à cet article, écrit à quatre mains et souffrant d’une légère (encore que…) lupinose, cette volonté de ne pas faire du révolutionnaire nocturne, et aussi Travailleur de la Nuit, un théoricien des principes illégalistes. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Honnête géographie


25 mars 2010 par JMD

Reçu aujourd’hui. Il est des ouvertures de boites aux lettres qui vous rendent heureux, guillerets, léger pour toute la journée. Une lectrice de l’honnête Jacoblog nous a envoyé cette belle carte … de Suisse et de chez Plonk et Replonk : du soleil, du sable et des boulets. Les stéréotypes ont vraiment la vie dure et que vive le chocolat et le Gruyère de Guyane ! 🙂

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

DETENU (Encyclopédie Anarchiste)


21 mars 2010 par JMD

Etre détenu, être prisonnier, être enfermé dans une prison, être privé de sa liberté.

Il y a plusieurs catégories de détenus. On peut être détenu pour dettes, pour un crime ou délit de droit commun, pour un crime ou délit politique. La détention pour dettes ou contrainte par corps, ne se pratique plus en France, sauf en ce qui concerne les dettes contractées envers l’Etat ou pour les amendes et frais de justice consécutifs à certains procès. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Michael und Alexandré-Marius : 3e partie


20 mars 2010 par JMD

Un forçat dessiné en 1928 par Georges JauneauDans cette dernière partie de la brochure, Die Lebens-geschichte eines anarchistichen Diebes, Michael Halfbrodt nous narre le bagne de Barrabas et son retour en métropole. Pas de nouveauté à l’horizon de l’historiographie jacobienne si ce n’est, nous l’avons déjà dit, le souvenir de Léo Malet, créateur de Nestor Burma, sur l’honnête cambrioleur en retraite. Nous trouverons en revanche beaucoup d’erreurs sur la Guyane et sur la vie du vieux Marius, marchand forain dans le Berry, oppressé par la capitale. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (5 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

CAMBRIOLAGE (Encyclopédie Anarchiste)


14 mars 2010 par JMD

n. m.

Action qui consiste à s’introduire dans la demeure d’autrui, pour y dérober ce qui lui appartient.

De même que le vol, l’escroquerie, le meurtre, le crime, le cambriolage est un fruit de l’arbre social actuel, il est un des vices qu’engendre le capitalisme.

La bourgeoisie et sa justice prétendent que le cambriolage est fils de l’oisiveté, de la paresse, etc…, alors qu’en réalité il est souvent déterminé par la misère et le désir de vivre d’une façon normale en se procurant les ressources indispensables que n’assurent pas les salaires du travail « honnête ». Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Michael und Alexandré-Marius : 2e partie


13 mars 2010 par JMD

Où l’on retrouve les Travailleurs de la Nuit, la Cause, les cambriolages, de vrais anarchistes et des criminels purs jus aussi : Clarenson, Bonnefoy, Bour, Pélissard, Ferrand et d’autres encore. Du sang, de la sueur et des larmes en perspective. Des coups magistraux : rue Quincampoix, Pierre Loti. Des scènes de drame : Pont Rémy, une gare, des flics, des coups de feu, un mort. Le procès d’Amiens envoie tout ce petit monde en prison ou en Guyane. Michael Halfbrodt, auteur anarchiste, développe ici une image classique de l’honnête cambrioleur ou plutôt de l’aventurier illégaliste Jacob. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (4 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

BANDIT (Encylopdédie Anarchiste)


7 mars 2010 par JMD

n. m. (de l’italien bandito)

Selon la définition bourgeoise du mot, un bandit est un individu en révolte ouverte contre les lois et qui vit d’attaques à main armée. La bourgeoisie ne manque d’ailleurs pas de cataloguer sous l’épithète de bandit tous les réfractaires, tous ceux qui ne veulent pas plier leur échine sous son joug. Cela pour attirer sur ces réfractaires la réprobation publique et les discréditer aux yeux d’une masse inconsciente. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (5 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Michael und Alexandré-Marius : 1e partie


6 mars 2010 par JMD

Die Gescchichte eines anarchistes Diebes

L’intérêt de la brochure de Michael Halfbrodt ne réside pas dans les informations données sur Alexandre Jacob. Elles émanent presque toutes de la première biographie de Jacob écrite en 1970 par Bernard Thomas. Elle s’appuie aussi sur l’étude du Mouvement anarchiste de Jean Maitron. L’auteur eut pu bénéficier d’une source incomparable s’il avait attendu une année pour commettre sa vie de Jacob. En 1995, les éditions montreuilloises de L’Insomniaque publient les Ecrits du cambrioleur. On ne refait pas l’histoire, même avec de si. Die Lebens-geschichte eines anarchistischen Diebes sort en 1994 des presses du Syndikat-A de Moers, charmante cité allemande de Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Rien d’étonnant donc à retrouver outre-rhin, sur 37 pages format A5, les stéréotypes de l’aventurier fougueux mais politisé, les inventions, et les erreurs d’interprétation véhiculés par le journaliste du Canard Enchaîné. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (7 votes, moyenne: 4,43 sur 5)
Loading...
  • Pour rester connecté

    Entrez votre adresse email

  • Étiquettes

  • Archives

  • Menus


  • Alexandre Jacob, l'honnête cambrioleur