Articles taggés avec ‘drame de Pont Rémy’

Mon Waterloo à moi


samedi 11 janvier 2014 par JMD

Il est des coins de France, le plus souvent ruraux, où le temps semble s’être arrêté et cela peut s’avérer fort utile lorsqu’une source écrite donne des indications précises de lieux. De passage en Picardie, nous avons voulu vérifier les derniers moments de liberté de l’honnête cambrioleur. De la place Saint Pierre, à Abbeville, jusqu’à l’entrée d’Airaisnes, en passant par la gare de Pont Rémy, Alexandre Jacob est passé par ici. Munis des Souvenirs d’un révolté, nous sommes repassés par là. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (16 votes, moyenne: 4,88 sur 5)
Loading...

Chef de bande


samedi 27 octobre 2012 par JMD

Claude et Marius 3

Le troisième article de la série consacrée à Alexandre Jacob parait le 12 juin 1993 dans la Nouvelle République du Centre Ouest. L’usage étant établi, Claude Nerrand, président de l’office du tourisme de Reuilly, utilise une anecdote locale pour introduire son sujet et, surtout, pour édifier son lectorat berrichon sur les cambriolages perpétrés par le chef de ces ouvriers de la révolution. Pas de vols « jacobiens » à Bois Saint Denis à la fin de la Deuxième Guerre Mondiale. Juste quelques jeunes maquisards venus perquisitionner un vieux marchand forain. Ainsi commence la geste des Travailleurs de la Nuit selon saint Nerrand qui n’hésite pas à forcer le trait de la réalité, quitte à tomber dans l’apocryphe propos pour mieux faire l’inventaire de quelques-uns des coups fumeux d’une bande faisant de la reprise individuelle. Toute les belle histoires ayant une fin et celle-ci ne l’étant pas, il est dit que la morale doit rester sauve. Jacob est arrêté non loin d’Abbeville le 22 avril 1903, puis conduit en prison sous les cris d’une foule haineuse criant A l’eau !. La marée devait être haute, ce jour-là, en baie de Somme distante seulement d’une petite vingtaine de kilomètres. A Reuilly, où l’on peut goûter un délicieux rouge classé AOC, on a sûrement les pieds au sec. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Olivier, Alexandre et Joseph


dimanche 8 mai 2011 par JMD

Alexandre Jacob 1905

Le 18 janvier de cette année, Olivier a envoyé au jacoblog le commentaire suivant sur l’article Le héros du jour : « Je suis fils du Dr François, Marie, Joseph, Henri, René, Robert, Martin Anquier,Fils de Noël Anquier, Fils du Brigadier Joseph Anquier. En pérégrinant sur internet, je suis tombé sur cette page qui m’a beaucoup appris sur l’histoire et l’origine de ma famille. Fait d’autant plus fort du fait que je sois résidant depuis 30 ans au Brésil,á São Paulo. Dans mon restaurant, L’Entrecôte d’Olivier( voir site internet: http://www.bistroentrecote.com.br/), sur un des pans de mur de l’entrée, s’alignent une série de photos de mes aïeux et mon arrière-grand-père y figure en première ligne. Une très belle photo en uniforme de brigadier que j’aurai beaucoup aimé transmettre pour illustrer cette page. Apparemment, il existe une carte postale à l’effigie de mon arrière-grand-père. Si quelqu’un en possède une ou sait où il y en a une, n’hésitez pas á prendre contacte avec moi. Olivier Anquier ». Et c’est ce que nous avons fait, poussés par la curiosité de voir se rejoindre le passé et le présent. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Souvenirs d’un révolté


samedi 2 octobre 2010 par JMD

Environ deux semaines après la clôture du procès d’Amiens, le 22 mars 1905, Alexandre Jacob est transféré sur Orléans où il doit y être jugé pour deux cambriolages commis avec son complice et ami Royère et surtout pour avoir fait feu sur l’agent Couillot venu arrêter, avec son collègue, les deux voleurs. C’est là, « au pays des frelons », que commence la longue correspondance avec Marie sa mère. Mais l’honnête cambrioleur entreprend aussi, pour briser l’ennui de l’enfermement, la rédaction de ses mémoires d’illégaliste. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...
  • Pour rester connecté

    Entrez votre adresse email

  • Étiquettes

  • Archives

  • Menus


  • Alexandre Jacob, l'honnête cambrioleur