Articles taggés avec ‘Schultz’

Les traîne-misère


dimanche 25 septembre 2011 par JMD

Le retour des Communards en France ne pouvait que coïncider avec une reprise du mouvement social. Les Traîne-misère avait pourtant été écrits en exil à Londres par l’auteur du fameux Temps des Cerises. Quelques années plus tard, en 1883, Jean-Baptiste Clément demande à son ami Marcel Legay (1851-1915) de mettre en musique ce texte devenu alors d’une brûlante actualité. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Dix questions à … Géant Vert


dimanche 6 mars 2011 par JMD

Ce n’est pas uniquement parce que ses textes et sa musique ont bercé notre boutonneuse et rebelle adolescence dans les années 1980 et celles qui suivirent que nous avons demandé à Géant Vert de répondre à nos dix petites questions. Et il nous a pondu une belle tartine ! Le parolier de Parabellum, première mouture, porte ainsi un regard clair et sans illusion sur ce rock que d’aucuns auraient aimé voir en son temps alternatif, politisé et anarchiste. Géant Vert a bien voulu encore revenir, pour nous, sur la chanson Cayenne et parler de son intérêt manifeste pour la chanson réaliste et pour le problème carcéral. Et, ce qui ne gâche rien dans un propos qui fuse comme coups de bottin dans un commissariat, ou plutôt comme immersion de crabes à la mer, sa vision de l’honnête cambrioleur et de la lupinose devient particulièrement éclairante. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (4 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Ecouter l’honnête


samedi 15 janvier 2011 par JMD

Les deux volumes des Ecrits, parus chez L’Insomniaque, participent pleinement, en 1995, à la redécouverte et surtout à une meilleure connaissance de l’illégaliste Jacob. Ces deux livres forment un ensemble relativement cohérent d’environ 800 pages. Cohérent et original, l’ouvrage est agrémenté d’une fort riche iconographie et surtout de deux disques compacts dans lesquels nous pouvons entendre des scènes jouées par les membres de cette petite maison d’édition de Montreuil et retraçant les principaux épisodes de la vie de Jacob (les vols, le procès d’Amiens, le bagne). Dans ces deux cd aussi, le lecteur-auditeur écoute des chansons ouvertement anarchistes interprétées dans une vaste palette de style musicaux : du free-jazz pour La bande à riquiqui de Jean-Baptiste Clément, de la variété pour Le grand crack d’Eugène Pottier, du punk-rock pour La cellule de Jules Clarenson. Neuf ans plus tard, la réédition augmentée des Ecrits reprend le principe du livre-disque. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (6 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Vive les enfants de Cayenne !


samedi 20 juin 2009 par JMD

Une intro sourde, lourde, bétonnée. Lourde et sourde comme les pas des fagots tournant le dos à leur passé d’hommes libres. Dépôt pénitentiaire de Saint Martin de Ré. Ils vont s’embarquer sur La Loire ou La Martinière. Cela dépend de l’époque. Les deux bâtiments de la Société Nantaise de Navigation les transporteront dans des cages appelées bagnes. Tout un programme. Et vogue la galère. Guyane et son enfer vert, vaste comme une dizaine de départements métropolitains. Un pays où il n’y a pas d’avenir. « On est sans nom, on est plus rien » dit une autre chanson. Et celle-ci, écrite par Albert Londres en 1928, dévoile la seule perspective du criminel exilé : « On est plus qu’un bateau de chiens qu’on emmène crever vers une île ». Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (10 votes, moyenne: 4,90 sur 5)
Loading...
  • Pour rester connecté

    Entrez votre adresse email

  • Étiquettes

  • Archives

  • Menus


  • Alexandre Jacob, l'honnête cambrioleur