Articles taggés avec ‘Gilbert Roth’

Lupinrock au CIRA


Lundi 2 juin 2014 par JMD

On savait Gilbert, tel Sébast son illustre prédécesseur, commis-voyageur de l’anarchie, mangeant les kilomètres comme on peut se gaver de légumes à volonté chez Flunch. On le connaissait fin connaisseur de préfectures et de sous-préfectures, un truc hallucinant à faire péter de jalousie le plus tordu et ampoulé des candidats au jeu des mille euros. On l’avait vu crever la toile chez Pierre Carles et Till Roeskens. Les Inrockuptibles, en ce mois de juillet 2013, nous apprennent que l’amateur de bons vins qu’il est sait aussi, à l’occasion, se transformer en la plus charmantes des hôtesses d’accueil qui puissent être. N’imagine pas ami jacoblogueur, ou amie jacoblogueuse, que le copain a revêtu ce jour les frusques du lapin de chez play-boy ! Nous ne sommes pas au salon de l’auto, à Paris, à Genève et encore moins dans un rade à gogo-danseuses. Le papier de Fériel Alouti nous invite à pousser la porte des locaux du Centre International de Recherches sur l’Anarchisme de Marseille, au 50 de la rue Consolat, et à suivre Gilbert. C’est un lieu magique et l’article donne envie d’y aller fouiner. L’ami, conservateur bénévole de documents sur l’anarchie et son histoire, vous fera  découvrir des trésors. Des trésors… et une pépite. Une bien curieuse boite qui a appartenu, nous dit le déformateur journaliste en quête d’un lupinoscoop, à celui qui aurait inspiré … patatras ! Lupinrock au CIRA. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (5 votes, moyenne: 5 sur 5)
Loading ... Loading ...

Neuf questions à … Gilbert Roth


Dimanche 28 février 2010 par JMD

Il court, il court le Gilbert. Il roule plutôt. Et la vieille C15, rouillée, usée, aux vitres paralysées, n’en finit plus d’avaler les kilomètres. Un coffre rempli de livres et de bonnes bouteilles. Du Gaillac ou de la très grave et excellente cuvée Elisée Reclus des Acrates. Un coup à Paname à l’occasion du salon du livre libertaire. Un autre à Florence pour une autre réunion. Un coup encore à Saint Dié et à Nancy pour assister à notre soutenance de thèse et aux agapes qui s’en suivirent. Et puis, il a voulu voir Vierzon … et il s’est arrêté à Vesoul. Plus fort que Bernard Tapie avec ses piles Wonder fixées dans le dos, Gilbert, il carbure à l’anarchie et aux harengs marinés aux oignons et à l’huile d’olives. Une fameuse recette mes aïeux ! Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (9 votes, moyenne: 5 sur 5)
Loading ... Loading ...