Archives pour le mois de janvier 2011

Une réunion de Travailleurs


Samedi 29 janvier 2011 par JMD

Aussi fictive et improbable qu’elle eût pu être, cette réunion des Travailleurs de la Nuit, jouée par quelques-uns des Insomniaques ne manque pas pour autant d’intérêt. Comme l’indique la maison d’édition dans le mini livret de présentation du premier des deux cd accompagnant les Ecrits de Jacob, version 1995, “les éléments qu’elle révèle sont inspirés de ce que Jacob a raconté à Alain Sergent et des textes de Pélissard, Clarenson et Baudy que le journal Germinal fit paraître en 1905” (on trouvera l’ensemble de ces textes dans les colonnes de ce blog). Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (5 votes, moyenne: 5 sur 5)
Loading ... Loading ...

La bande à Riquiqui


Dimanche 23 janvier 2011 par JMD

Toute ressemblance avec un haut personnage de l’état (sic) serait purement fortuite et nous ne pouvons que sourire devant un si bel anachronisme. Mindenhol vagyok ! Si L’Insomniaque a inclus La bande à Riquiqui dans le premier des deux cd accompagnant, en 1995, les Écrits de Jacob, c’est que le texte de Jean-Baptiste Clément, écrit en 1885,  illustre parfaitement le principe de lutte des classes opposant une bourgeoisie triomphante, arrogante et pourtant minoritaire, à la masse des prolétaires dont elle usurpe les fruits de son travail. Finalement, la chanson met en lumière les conséquences du principe proudhonien de propriété et désigne l’ennemi - victime à dévaliser pour les Travailleurs de la Nuit. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (6 votes, moyenne: 5 sur 5)
Loading ... Loading ...

Le mont de piété


Samedi 22 janvier 2011 par JMD

Commis le 31 mars 1899, le vol du Mont de Piété de Marseille est mis à jour le lendemain, 1er avril, ce qui, selon le mot d’Alexis Danan dans le magazine Voilà en 1935, fit rire la cité phocéenne « jusqu’aux larmes, et toute la France avec elle ».  Repris maintes fois dans des biographies romancées de l’illégaliste, dans des bandes dessinées, les sources manquent pourtant sur ce truculent larcin. Quelques notes de police, dont celle du commissaire spécial de Marseille en date du 10 juin 1899, nous autorise à identifier avec sureté (sic) les quatre personnes ayant commis le forfait. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (7 votes, moyenne: 5 sur 5)
Loading ... Loading ...

Sèverine à l’EsPaCe AutOgéRé


Lundi 17 janvier 2011 par JMD

Une jacoblogueuse nous a transmis cette honnête info pour tous ceux et celles qui passeraient dans le coin et surtout pour passer un bon moment à l’ESPACE AUTOGERE de LAUSANNE. Une pièce de théâtre pour apprendre plein de trucs et pleins de choses sur Sèverine :

A l’Espace autogéré, rue César-Roux 30, Lausanne, du 20 au 28 janvier à 20 h 30, du théâtre: Séverine, chroniques anarchistes. Journaliste, féministe, Caroline Rémy dite Séverine (1855-1929) fut de tous les combats, « avec les pauvres, toujours, malgré leurs erreurs, malgré leurs fautes, malgré leurs crimes ».

Deux représentations le dimanche 23 : la première à 16h et la seconde à 20h.

Qu’on se le dise !

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (8 votes, moyenne: 5 sur 5)
Loading ... Loading ...

Judex buccinum undatum


Dimanche 16 janvier 2011 par JMD

La chasse aux propagandistes par le fait, la chasse aux anarchistes tout court, a fait la fortune de nombre d’avocats et hommes de loi hexagonaux en cette fin de XIXe siècle. Parmi ceux-ci, Léon Jules Bulot figure en bonne place dans le peloton des coupeurs de têtes. L’article de Laurent Gallet révèle alors une nécrologie du Torquemada du drapeau noir. Mais le pauvre vieux finit malencontreusement écrasé par un taxi de Paris, une mort saluée par les compagnons en 1922. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (7 votes, moyenne: 5 sur 5)
Loading ... Loading ...

Ecouter l’honnête


Samedi 15 janvier 2011 par JMD

Les deux volumes des Ecrits, parus chez L’Insomniaque, participent pleinement, en 1995, à la redécouverte et surtout à une meilleure connaissance de l’illégaliste Jacob. Ces deux livres forment un ensemble relativement cohérent d’environ 800 pages. Cohérent et original, l’ouvrage est agrémenté d’une fort riche iconographie et surtout de deux disques compacts dans lesquels nous pouvons entendre des scènes jouées par les membres de cette petite maison d’édition de Montreuil et retraçant les principaux épisodes de la vie de Jacob (les vols, le procès d’Amiens, le bagne). Dans ces deux cd aussi, le lecteur-auditeur écoute des chansons ouvertement anarchistes interprétées dans une vaste palette de style musicaux : du free-jazz pour La bande à riquiqui de Jean-Baptiste Clément, de la variété pour Le grand crack d’Eugène Pottier, du punk-rock pour La cellule de Jules Clarenson. Neuf ans plus tard, la réédition augmentée des Ecrits reprend le principe du livre-disque. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (6 votes, moyenne: 5 sur 5)
Loading ... Loading ...

Ravachol le minable


Samedi 8 janvier 2011 par JMD

Premier des trois articles consacrés aux bandits anarchistes dans la revue Historia Spécial de mai - juin 2010, celui évoquant Ravachol, s’il ne peut être contesté sur le fonds, c’est-à-dire sur les informations qu’il donne, la forme quant à elle révèle de nombreux partis pris et a priori, bien loin d’une démarche historique. Il est vrai que l’auteur de ce long papier, Renaud Thomazo, est coutumier du fait. Dans Mort aux bourgeois (Larousse, 2007), il faisait déjà passer Bonnot et ses compagnons sous les fourches caudines d’une pseudo morale de supermarché et les vouait aux gémonies d’une espèce de basse éthique de la propriété privée la geste sanglante des bandits en auto. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (7 votes, moyenne: 5 sur 5)
Loading ... Loading ...

MilitantE ?


Samedi 1 janvier 2011 par JMD

La femme n’existerait-elle qu’en tant que reproductrice et objet sexuel même en anarchie et aussi indépendante puisse-t-elle devenir ? C’est la question que l’on pourrait se poser en conclusion de cet article écrit par François Guy. A dire vrai, le propos d’une des plumes de l’Agitateur, même avec une louable intention, ne déroge guère à la mentalité de son temps. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (7 votes, moyenne: 4.43 sur 5)
Loading ... Loading ...