Articles taggés avec ‘Lupin’

WIKI nimportnawak ou presque …


mardi 28 octobre 2008 par JMD

logo WikipédiaSi les encyclopédies libres sur le Net permettent d’élargir ses connaissances sans avoir à débourser le moindre brouzouf, la moindre petite pépète, le moindre petit règlement par paypal interposé, ils n’en présentent au moins un inconvénient. Et non des moindres. Il tient à la fonction même de la dite encyclopédie libre. L’information distillée par nimportawik peut aboutir à nimportnawak dans la mesure où il n’y a pas vérification des révélations faites. Ne pas généraliser bien sûr. La plupart du temps, l’article sollicité est fiable … parait fiable. Mais force est de constater que, lorsqu’il s’agit de l’honnête cambrioleur prénommé de manière anachronique Marius dans Wikipédia, le mythe lupinien a de nouveau et inéluctablement valeur de loi. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (5 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Dialogue avec Arsène Lupin


mercredi 22 octobre 2008 par JMD

Arsène Lupin, carte de visite« Saviez-vous que vous pouviez discuter avec Dieu ou Satan par le biais d’Internet ? Ou encore avec Elvis et la fée Clochette si vous préférez… » Dialogus est un site de dialogue avec des personnalités historiques ou littéraires : « Des gens qui ont marqué l’histoire acceptent de sortir de leur isolement et consentent à participer à un immense dialogue avec quiconque souhaite leur écrire » (http://www.dialogus2.org/). L’idée pourrait-être originale Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (11 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

L’honnête et le contretemps


samedi 27 septembre 2008 par JMD

A Contretemps, n°32, octobre 2008« A contretemps, à contre-époque, avec pour seul propos de partir de l’écrit et d’y revenir, en renouant avec cette pensée critique qui fait tant défaut… Les livres, les revues, les publications dont il sera question ici – si l’ennui ne vient pas tout tarir – seront tous méritoires « . A contretemps est donc une revue anarchiste de critique littéraire, politique et sociale. On peut s’y abonner facilement. Quatre numéros par an environ, prix libre, 20 € pour rentrer dans les frais, plus si possibilité. Prise de contact sur le site web de la revue. Les textes, les auteurs passent à la moulinette. Et des papiers comme celui-là, paru dans le numéro 32 d’octobre 2008, on en redemande tous les jours. Merci à Monsieur Leglou d’avoir aimé l’honnête et de l’avoir écrit. Et que vive la moulinette d’A Contretemps ! Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Les âmes d’Atala


mercredi 24 septembre 2008 par JMD

Les âmes d\'AtalaLes âmes d’Atala. Une maison d’édition basée sur Lille. « Les Ames d’Atala sont une maisonnette d’édition consacrée à la littérature décadente. Elles ont pour but de révéler la monstrueuse beauté de textes déviants, joyaux de la fange pornographique, médicale ou prolétaire qui éclaboussent les fins de siècles. L’abîme en somme ! Et mieux que cela, l’Abîme et son cauchemar ». C’est aussi un site web. A voir. Et une revue : Amer. A lire. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Ils ont commis


mercredi 3 septembre 2008 par JMD

Jacob Louvelle Bab et l\'honnête cambrioleur Les premières de couverture ont pour fonction d’attirer l’œil du lecteur potentiel et d’illustrer le propos de l’auteur et de son sujet. Force est de constater, pour certaines d’entre elles, la prégnance du mythe lupinien quand il s’agit de Jacob. C’est vrai qu’il est aussi question de vente. Un grand merci en revanche à Romain Louvel, chez qui on ne trouve pas ce type de préoccupation, pour avoir dessiné celle de l’honnête cambrioleur. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (4 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Vol à Rochefort


dimanche 17 août 2008 par JMD

Chez Pierre Loti, Sceren-CRDP Poitou-Charentes, 2008En janvier 1903, Pierre Loti est une personnalité reconnue du monde littéraire. Sa maison natale, qu’il aménage depuis les années 1890 à la mode orientaliste, présente aussi des salles gothiques et renaissances, le tout né de l’imagination débordante et vagabonde du romancier. C’est là qu’Alexandre Jacob commet un vol devenu aujourd’hui mythique. Alain Quella-Villeger est professeur à Poitiers. Natif de Rochefort, comme son sujet de prédilection, et docteur es lettres en histoire contemporaine, il connaît tout ou presque de la célébrité charentaise. Son dernier ouvrage, « Chez Pierre Loti, une maison d’écrivain voyageur », vient tout juste de sortir au Sceren-CRDP du Poitou-Charentes. Dans ce livre, richement illustré et accompagné d’un DVD, le biographe du bourlingueur ne manque pas d’évoquer la visite de cette demeure par les Travailleurs de la Nuit. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (8 votes, moyenne: 4,88 sur 5)
Loading...

Le BERRY MAGAZINE ne désarme toujours pas


vendredi 15 août 2008 par JMD

Berry Magazine, n°86Le n°85 du Berry Magazine (avril, mai, juin 2008) nous a permis de constater que les mythes ont la vie dure. De toute évidence, l’auteur des deux articles consacrés à Alexandre Jacob et à Claude Nerrand, à moins que ce ne soit sa très « hiérarchique » direction, n’a pas très bien compris le sens des mots critique, historiographie et analyse, leur préférant en réponse à la notre le terme de « sérieusement orienté » pour qualifier notre étude de ces deux articles, qu’il trouve pourtant « intéressante ». Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (6 votes, moyenne: 4,83 sur 5)
Loading...

L’honnête dans l’Echo du Berry


jeudi 14 août 2008 par JMD

Echo du Berry 31 juillet - 6 août 2008L’ECHO DU BERRY

31 juillet – 6 août 2008

terroir

1879 : naissance d’Alexandre Jacob à Marseille. 1900-1903 : il commet plus de cent cinquante vols par conviction anarchiste. 1906-1925 : il purge sa peine au bagne des îles du Salut. 1939 : il s’installe en tant que marchand forain à Reuilly. 1954 : souhaitant « en finir volontairement, avec le sourire », il met fin à ses jours. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Por qué he robado


jeudi 3 juillet 2008 par JMD

Por qué he robadoSi le titre de l’ouvrage; paru chez Pepitas de Calabaza éditions, invite à penser que nous sommes en présence d’une version ibérique des Ecrits de Jacob, le sous-titre de l’article qui suit, el anarquista que inspiró el personaje de Arsenio Lupin, ne peut s’empêcher en revanche de verser dans l’imposture lupinienne. Mais notre maîtrise de l’espagnol étant plus que limitée, nous arrêtons là notre commentaire de ce papier trouvé sur le web . Merci donc à tous les lecteurs du jacoblogue d’apporter leur contribution et de bien, vouloir traduire le texte ci-après (nous incluons les référence du site). Laissez la version française en commentaire et nous la mettrons en ligne dès que possible. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, moyenne: 4,67 sur 5)
Loading...

Mes bagnards


samedi 14 juin 2008 par JMD

le comandant MichelLES «CONFESSIONS» DU COMMANDANT MICHEL

Le numéro 20 de l’hebdomadaire des frères Kessel, Confessions, donne le 15 avril 1937 la parole au commandant Michel, qui a été directeur du bagne des îles du Salut. L’homme a aussi fait carrière en Nouvelle Calédonie, jusqu’à la fermeture de ces camps des antipodes en 1897. Le propos de l’agent de la Tentiaire, au-delà des aspects sensationnels pouvant émouvoir un lectorat avide d’exotisme à bon marché, nous parait doublement intéressant. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (5 votes, moyenne: 4,80 sur 5)
Loading...

Jacob dans la Liberté de l’Est


lundi 9 juin 2008 par JMD

Liberté de l\'Est 09 juin 2008Liberté de l’Est

Lundi 09 juin 2008

Page Saint-Dié

 

Dédicaces

Après-midi dédicace multicartes Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (6 votes, moyenne: 4,83 sur 5)
Loading...

Jacob dans l’Est Républicain


dimanche 8 juin 2008 par JMD

Est Républicain 07-06-08Est Républicain

Samedi 07 juin 2008-06-07

Pages Vosges

LIVRES

« L’Anar » cambrioleur Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (6 votes, moyenne: 4,67 sur 5)
Loading...

Le cimetière de Reuilly


jeudi 22 mai 2008 par JMD

pancarte Arsène Lupinpancarte Marius JacobQuoi de plus banal qu’un cimetière à la sortie d’un village, enserrant entre ses quatre murs ses indigènes morts pour la patrie ou morts pour rien ? A Reuilly pourtant, le boulevard des allongés constitue l’attraction touristique principale. C’est là que repose le célèbre aventurier, peut-être Arsène Lupin, devenu récemment prince des voleurs  pour la presse locale. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Sur les pas de Marius Jacob : Claude Nerrand


lundi 12 mai 2008 par JMD

La Marseillaise 5 avril 2001La presse berrichonne n’a pas manqué bien sûr de relater cet évènement reuillois que fut notre rencontre avec le président de l’office du tourisme de ce petit village riant, au bord de l’Arnon, à la fin du mois de mars 2001 (Voir le papier de La marseillaise du Berry à la fin de cet article). Claude Nerrand nous a confié un carton de papiers relatifs à Marius Jacob. Il s’agissait de recherches que l’ancien lieutenant-colonel avait effectuées pour les besoins de l’exposition qu’il a monté sur l’anarchiste, considéré alors comme un vieil homme tranquille. Si ce dossier, constitué en 1993,  n’est pas fondamental pour la connaissance de l’illégaliste, il contient certaines informations intéressantes sur la fin de sa vie, sur le rapport ambigu et mythique avec Arsène Lupin mais aussi sur la famille du vieux marchand forain de Bois Saint Denis. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

le BERRY MAGAZINE ne désarme pas


mardi 6 mai 2008 par JMD

BERRY MAGAZINE printemps 2008Il y a peu, nous posions la question des rapports entre le hasard et l’attachement de la presse berrichonne au personnage de Reuilly. Voir la rubrique : produits dérivés. Mythe ? Légende ? Réalité ? C’est ce que se demande Sébastien Drouet dans un long article consacré à ce « héros » qui ne fut ni Arsène Lupin ni Marius Jacob. La preuve en est, nous dit le journaliste du Berry Magazine (n°85, avril, mai et juin 2008) que le vieux marchand forain « devant la gendarmerie (…) changeait de trottoir ». Donc, dans ce papier, Marius Jacob de Reuilly, revêt une fois des plus les habits ordinaires de l’homme tranquille qui aurait quelque chose à se reprocher. Rajoutons également un peu couard face à l’autorité instituée. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...
  • Pour rester connecté

    Entrez votre adresse email

  • Étiquettes

  • Archives

  • Menus


  • Alexandre Jacob, l'honnête cambrioleur