Archives pour le mois de février 2009

Arthur le voleur


Samedi 28 février 2009 par JMD

Arthur Roques, Marie et Julia Vors vers 1900Arthur Benjamin Roques est un voleur. Né de père inconnu. Montpellier, 24 juillet 1852. L’Empire, deuxième du nom, n’a pas encore été proclamé : « Je suis venu au monde sans ami et sans parents » écrit l’intéressé dans un poème en 1902. La mère ne veut pas non plus du rejeton. A moins que Marguerite Roques, 20 ans, placée dans une famille bourgeoise de l’Hérault, ne puisse prendre avec elle le petit bâtard. On a connu meilleur départ dans la vie. Portrait à la Zola. Epoque où le naturalisme littéraire fait ses choux gras du déterminisme social. Arthur Roques aurait pu choisir de vendre des cartes postales et aussi des crayons. Il est un voleur potentiel, un casier judiciaire à charger.

Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (9 votes, moyenne: 5 sur 5)
Loading ... Loading ...

Aphorisme jacobien


Jeudi 26 février 2009 par JMD

Le droit de vivre ne se mendie pas, il se prend

Pourquoi j’ai cambriolé ?, mars 1905

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (5 votes, moyenne: 5 sur 5)
Loading ... Loading ...

Jacob / Magón : même combat !


Lundi 23 février 2009 par JMD

 

Jacob par GilRicardo Flores MagonCertes les deux portent haut l’anarchie et les bacchantes. Beaucoup de réponses à notre quiz vont dans ce sens. Cela n’est certes pas suffisant. Certes encore les deux se trouvent en 1915 sur le continent américain : Alexandre Marius Jacob au sud et Ricardo Flores Magón au nord. Certes enfin tous les deux ont connu et subi, connaissent et subissent, connaîtront ou subiront l’enfer carcéral. Mais un point de convergence, fondamental et théorique, se dégage surtout à la lecture des Ecrits de Jacob (voir Alexandre Jacob l’honnête cambrioleur et tous les articles de ce blog) et des Propos d’un agitateur de Flores Magón (Libertalia en 2008). Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (5 votes, moyenne: 5 sur 5)
Loading ... Loading ...

Jacob : le quizz


Mardi 17 février 2009 par JMD

Le chef de bande Jacob dans l\'Illustration du 18 mars 1905Monsieur XUn autre jeu et toujours rien à gagner. Il suffit de trouver le point commun entre ces deux personnages qui, en 1915, se trouvent sur le même continent. Réponse très très bientôt ! Pour l’instant, vous pouvez toujours tenter votre chance en balançant un commentaire.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (5 votes, moyenne: 5 sur 5)
Loading ... Loading ...

Aphorisme jacobien


Mardi 17 février 2009 par JMD

La vérité – sauf avec un juge d’instruction – est toujours ce qui convient le mieux.

Lettre à Josette Passas, 14 mai 1954

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (5 votes, moyenne: 5 sur 5)
Loading ... Loading ...

VIOLENCE (Encyclopédie anarchiste)


Dimanche 15 février 2009 par JMD

Barbapapanarchien. f.
C’est la qualité de ce qui est impétueux, emporté, irascible, quand il s’agit du caractère d’une personne ; c’est l’état de ce qui est d’une intensité anormale, lorsqu’il s’agit d’une chose. On dit également : « la violence de la tempête » ; « la violence des passions ».
Faire violence à quelqu’un, c’est le contraindre par la menace, ou par des mauvais traitements, soit à se soumettre à nos exigences, soit à se livrer à des actes en désaccord avec sa conscience, ou ses désirs personnels. Dans le langage sociologique, la violence c’est, par opposition à l’action légale et au prosélytisme pacifique, le recours à la force contre le droit commun, quel qu’en soit le motif. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (4 votes, moyenne: 5 sur 5)
Loading ... Loading ...

Anarchiste ? Et alors ?


Samedi 14 février 2009 par JMD

Jacob emmené au palais de justice d\'AmiensQue sait-on d’Alexandre Marius Jacob ?

Beaucoup et peu de choses à la fois. Beaucoup parce que les sources existent. Eparpillées à tous les coins de l’hexagone et même au-delà. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (8 votes, moyenne: 5 sur 5)
Loading ... Loading ...

Mon ami Bernard


Vendredi 13 février 2009 par JMD

Pierre Valentin Berthier, 2004 Nous aurions pu intituler cet article : Un lecteur nous écrit. Mais Pierre Valentin Berthier n’est pas un lecteur comme les autres. Il fait partie intégrante de l’histoire de l’honnête cambrioleur en retraite dans le Berry. Il a connu Alexandre Jacob (Marius à l’époque) sur les marchés par l’entremise de Louis Briselance et de Bernard Bouquereau peu de temps avant la seconde guerre mondiale. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (9 votes, moyenne: 5 sur 5)
Loading ... Loading ...

A diffuser partout !!!


Lundi 9 février 2009 par JMD

le flyerLittéralement et selon Saint Harrap’s, le flyer est un aviateur. C’est aussi une feuille volante, une pub, une annonce photo-copiée et que l’on laisse traîner dans les bars, les librairies, les lieux associatifs, sur les tables de presse, dans les concerts, les débats et les causeries populaires. Cela permet en outre de faire connaître une groupe, une expo, un livre qui n’aurait pas la faveur du public autrement. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (7 votes, moyenne: 5 sur 5)
Loading ... Loading ...

On dirait le Sud


Dimanche 8 février 2009 par JMD

l\'honnête tournée, février 2009Une honnête tournée.

Une causerie.

Des causeries.

Populaires comme chez le béquillard, au 22 rue du Chevalier de la Barre à Paris ! Mais ce n’est pas à Paris que cela se passe. Nous entamons la transhumance. Direction le Sud. Et l’on conciliabulera de l’honnête cambrioleur, du vol comme théorie, du fallacieux amalgame lupinien , du bagne où il se passe plein de choses et de ce coin perdu du Berry où il ne se passerait rien, de pleins d’autres choses encore sur l’honnête cambrioleur à Montpellier, à Romans et à Marseille. Qu’on se le dise ! Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (8 votes, moyenne: 5 sur 5)
Loading ... Loading ...

L’oncle et les PD


Samedi 7 février 2009 par JMD

bagnards homosexuels, dessin de Georges Jauneau 1928La vision qu’a Louis Rousseau de l’homosexualité tranche avec celle de Jacob. Le médecin au bagne consacre en effet une grande partie de son chapitre sur les mœurs des condamnés à décrire une inversion sexuelle subie où s’affrontent les passions exacerbées des transportés. Car l’acte, s’il ne peut être que contre nature, est fatalement induit par un milieu délétère et par l’enfermement. Il en serait autrement dans la vie libre pour un grand nombre de condamnés. Les autres ne constitueraient ainsi qu’un groupe minoritaire de malades mentaux. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (7 votes, moyenne: 5 sur 5)
Loading ... Loading ...

Honnête publicité


Jeudi 5 février 2009 par JMD

l\'honnête cambrioleurOxymore ? L’honnête s’accorde-t-il avec le vol ? Cela ne tient pas non plus du paradoxe. La vie de l’honnête cambrioleur anarchiste Alexandre Jacob (1879-1954), et par extension, l’acte illégaliste révèlent tout le contraire de l’oxymore. Le « cas témoin » de cette branche du mouvement libertaire dépasse largement le cadre du stéréotype lupinien, va au-delà de l’image du bandit au grand cœur, d’une espèce de Robin des Bois lâché dans une Epoque qui fut bien loin d’être Belle. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (10 votes, moyenne: 5 sur 5)
Loading ... Loading ...

L’Oncle et Le Crapouillot


Dimanche 1 février 2009 par JMD

Les moeurs des bagnards, Le Crapouillot n°30, 1955Le numéro spécial du Crapuillot de janvier 1938 se consacre à l’anarchie. Le mensuel de Jean Galtier-Boissière évoque l’honnête cambrioleur à la page 33 : “Son attitude à l’audience fut extraordinaire. (…) Au grand scandale de la Cour, Jacob, en guise de défense, lut une déclaration, le chef d’oeuvre du genre“. Dix-sept ans plus tard, le numéro 30 de la première série de l’après-guerre de ce journal (1948-1967), qui n’a pas encore revêtu l’uniforme brun de l’extrême-droite, traite de l’homosexualité. Le Crapouillot n’hésite pas alors à reproduire l’intégralité de la prose de Louis Rousseau sur le sujet. L’introduction qui en est faite met en valeur “un livre attachant“. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (7 votes, moyenne: 5 sur 5)
Loading ... Loading ...