Articles taggés avec ‘Saint Etienne’

Dix questions à … Fortuné Henry


samedi 28 février 2015 par JMD

Fortuné Henry est né à Limeil-Brévannes (Seine et Oise) le 21 août 1869. Fortuné Henry est un pseudonyme. Fortuné Henry est un chercheur, un fouilleur de documents, un de ces passionnés dont l’excellence du travail et la qualité des investigations finissent par éclairer l’histoire du mouvement libertaire français. Nous ne comptons plus au Jacoblog le nombre de fois où ses remarques, ses critiques et les renseignements qu’il a pu nous fournir nous ont apportés une aide des plus précieuses. Fortuné Henry est historien et ne souffre pas de lupinose. Il a bien voulu répondre ici à nos dix questions, porter son regard sur l’illégalisme et la propagande par le fait, et expliquer le travail par lui effectué dans les différents services d’archives de France et de Navarre car sans source point d’histoire. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (8 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Simple avis


jeudi 15 janvier 2015 par JMD

Simple avis

Paroles de J.-C. Dervieux, air : du Docteur Noir, in J.-F. Gonon, Histoire de la Chanson stéphanoise et forezienne depuis son origine jusqu’à notre époque, Saint-Étienne, imp. coopérative « L’Union typographique », 1906, p. 405-406.

In Gaetano Manfredonia, Libres ! Toujours …, Atelier de Création Libertaire, 2011, p.97-98

Patron, ta machine fracasse

Les bras des meilleurs ouvriers,

L’autre jour c’était ma carcasse

Qu’on retirait des cendriers ;

Pour satisfaire à tes caprices

J’ai dû remplir ton coffre-fort

Mais mon bras n’est plus assez fort,

Plus assez fort.

Vois ces nombreuses cicatrices.

Si tu me pousses au désespoir

Tu peux trembler quand vient le soir. }bis Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (5 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

La Vierge des opprimés


mardi 13 janvier 2015 par JMD

La Vierge des opprimés (Louise Michel)

Saint-Étienne, le 4 juin 1890. Poésie de Jean-François Gonon, air : Ne reprochez pas un bienfait ou les Vendanges de la République, Saint-Étienne, imp. Ménard, [1890].

In Gaetano Manfredonia, Libres ! Toujours …, Atelier de Création Libertaire, 2011, p.80-81

Un jour, le ciel s’est éclairé,

Le soleil a lui dans mon bouge ;

J’ai pris l’arme d’un fédéré,

Et j’ai suivi le drapeau rouge.

Eug. POTTIER

Dans tous les temps des gens sans âmes

Ont raillé gaiement à foison,

De vrais martyrs, hommes et femmes,

Dans l’exil ou dans la prison.

Jadis, la horde détraquée

Des sots qui fourmillent partout,

Traitait Jeanne d’Arc de toquée

Et Christophe Colomb de fou ! Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (6 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Ravachol


dimanche 22 avril 2012 par JMD

Publiée sur le site Rebellyon.info, le 11 juillet 2011, date du 121e anniversaire de la mort du saint anarchiste, la biographie de Ravachol présente au moins deux avantages, et c’est pourquoi nous la mettons en ligne dans les colonnes du Jacoblog. Elle tranche littéralement dans le lard des biographies que nous pouvons trouver dans les revues de vulgarisation à prétention historique où le propagandiste par le fait est le plus souvent présenté comme « un minable » assassin. Voyeurisme consumériste malsain permettant de gober sans digérer le fait divers et le sentiment d’insécurité. Elle offre ensuite la possibilité d’entrevoir un parcours qui nous emmène fatalement à la Veuve de Montbrison et d’apporter des éléments explicatifs à la fameuse déclaration interdite lors du procès du 21 juin 1892. En ce sens, nous pouvons alors montrer un homme théorisant sa propagande par le fait et sortir de l’inénarrable débat non historique d’une condamnation a priori de l’homme et des ses actes. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...
  • Pour rester connecté

    Entrez votre adresse email

  • Étiquettes

  • Archives

  • Menus


  • Alexandre Jacob, l'honnête cambrioleur