La Vierge des opprimés


La Vierge des opprimés (Louise Michel)

Saint-Étienne, le 4 juin 1890. Poésie de Jean-François Gonon, air : Ne reprochez pas un bienfait ou les Vendanges de la République, Saint-Étienne, imp. Ménard, [1890].

In Gaetano Manfredonia, Libres ! Toujours …, Atelier de Création Libertaire, 2011, p.80-81

Un jour, le ciel s’est éclairé,

Le soleil a lui dans mon bouge ;

J’ai pris l’arme d’un fédéré,

Et j’ai suivi le drapeau rouge.

Eug. POTTIER

Dans tous les temps des gens sans âmes

Ont raillé gaiement à foison,

De vrais martyrs, hommes et femmes,

Dans l’exil ou dans la prison.

Jadis, la horde détraquée

Des sots qui fourmillent partout,

Traitait Jeanne d’Arc de toquée

Et Christophe Colomb de fou !

Refrain

Respect à la SINISTRE FOLLE

Terreur des bourgeois affamés ;

LA ROUGE VIERGE DU PÉTROLE,

C’est la Vierge des opprimés ! }bis

Dans cet enfer qui vit la naître,

Louise apprit, en grandissant,

La devise : NI DIEU, NI MAÎTRE

Si chère au peuple tout puissant.

Dans la lutte qui nous appelle

Pour conquérir l’Égalité,

On peut ne pas penser comme elle

Mais qu’on l’honore en vérité.

(Au refrain)

Elle n’a pas, cette héroïne

Dans un moment de désarroi,

Par une vision divine

Sauvé sa patrie et son roi !

On la voit sans cesse, à toute heure,

Quand le danger est menaçant.

Pour l’exploité qui souffre et pleure.

Toujours prête à verser son sang !

(Au refrain)

Pour elle, il n’est point de frontières,

Tous les gueux doivent être unis ;

Partout, les peuples sont ses frères,

Les oppresseurs ses ennemis.

Voilà les crimes de l’INFÂME

Que l’on persécute ici-bas…

Tyrans, torturez cette femme

Mais au moins ne l’insultez pas !

(Au refrain)

Tags: , , , , , , , , , ,

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (6 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Imprimer cet article Imprimer cet article

Envoyer par mail Envoyer par mail


Laisser un commentaire