Archives pour le mois de octobre 2008

WIKI nimportnawak ou presque …


Mardi 28 octobre 2008 par JMD

logo WikipédiaSi les encyclopédies libres sur le Net permettent d’élargir ses connaissances sans avoir à débourser le moindre brouzouf, la moindre petite pépète, le moindre petit règlement par paypal interposé, ils n’en présentent au moins un inconvénient. Et non des moindres. Il tient à la fonction même de la dite encyclopédie libre. L’information distillée par nimportawik peut aboutir à nimportnawak dans la mesure où il n’y a pas vérification des révélations faites. Ne pas généraliser bien sûr. La plupart du temps, l’article sollicité est fiable … parait fiable. Mais force est de constater que, lorsqu’il s’agit de l’honnête cambrioleur prénommé de manière anachronique Marius dans Wikipédia, le mythe lupinien a de nouveau et inéluctablement valeur de loi. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (5 votes, moyenne: 5 sur 5)
Loading ... Loading ...

Joyeux anniversaire Yvonne !


Dimanche 26 octobre 2008 par JMD

Arthur Roques au bagneArthur Roques, poème pour les 10 ans d\'Yvonne, 191016 avril 1910,  Yvonne Marie Vors fête ses dix printemps. Julia, sa mère, et Marie, sa grand-mère, s’occupent seules de la fillette et d’Olga, sa cadette. Père absent pour cause de force majeure. Filles de bagnard ! La dernière fois qu’elles l’ont vu, Yvonne avait deux ans et demi et Olga à peine dix-sept mois. C’était à la prison de Saintes. Ce n’est qu’avec le convoi de l’été 1903 qu’Arthur Roques arrive en Guyane. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (10 votes, moyenne: 5 sur 5)
Loading ... Loading ...

La nécro du ML


Samedi 25 octobre 2008 par JMD

dernière photographie de JacobLe n°1, en octobre 1954, du Monde Libertaire ne fait qu’annoncer la mort d’Alexandre Jacob. Notons que le journal ne le prénomme pas Marius. Le mois suivant, l’organe de la Fédération Anarchiste reconstituée ouvre ses colonnes à l’auteur de Cayenne, 1934, pour dresser le portrait de l’honnête cambrioleur. Plus qu’une simple nécrologie, le texte d’Alexis Danan verse dans une véritable hagiographie. Les mots s’articulent autour d’une astucieuse et malicieuse comparaison christique dans laquelle les vies, les gestes et la pensée de l’illégaliste Jacob l’emportent nettement sur celle du Nazaréen. Car, là où l’un, le crucifié, faisait fi du pouvoir terrestre en place pour poser les bases d’une secte qui allait, des millénaires durant, décerveler des milliards de crédules ; l’autre, le voleur, le bagnard, remettait en cause, à son humble niveau l’essence même de tout pouvoir, qu’il soit spirituel ou temporel. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (6 votes, moyenne: 5 sur 5)
Loading ... Loading ...

Dialogue avec Arsène Lupin


Mercredi 22 octobre 2008 par JMD

Arsène Lupin, carte de visite« Saviez-vous que vous pouviez discuter avec Dieu ou Satan par le biais d’Internet ? Ou encore avec Elvis et la fée Clochette si vous préférez… » Dialogus est un site de dialogue avec des personnalités historiques ou littéraires : « Des gens qui ont marqué l’histoire acceptent de sortir de leur isolement et consentent à participer à un immense dialogue avec quiconque souhaite leur écrire » (http://www.dialogus2.org/). L’idée pourrait-être originale Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (11 votes, moyenne: 5 sur 5)
Loading ... Loading ...

Ca fait toujours plaisir


Dimanche 19 octobre 2008 par JMD

logo L\'En DehorsL’article est paru sur le site de l’En Dehors, quotidien anarchiste sur le web. C’est Anonyme qui l’a mis en ligne le samedi 6 septembre 2008. 22h19, rubrique Actualité. Le papier est court. Mais ça fait toujours plaisir  Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (4 votes, moyenne: 5 sur 5)
Loading ... Loading ...

Jean Fagot


Samedi 18 octobre 2008 par JMD

un fagot, dessin de Georges Jauneau 1928Nous ne connaissons pas l’auteur de cette chanson écrite vers1912. Certains ont pu l’attribuer au bagnard Miet. Elle est publiée en 1924 par les soins d’Antoine Mesclon mais ne semble pas avoir connu un certain succès. Les bagnards préfèrent de toute évidence entonner le Chant de l’Orapu. Les éditions L’Insomniaque l’incluent une première fois, en 2000, dans le cd accompagnant le livre Au pied du mur, anthologie de textes sur la prison, puis, en 2004 dans le cd de la réédition des Ecrits de Jacob. Elle est donc contemporaine du séjour de l’honnête cambrioleur aux îles du Salut et, par conséquent, illustre les souffrances endurées par Barrabas et tous les autres transportés. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (6 votes, moyenne: 5 sur 5)
Loading ... Loading ...

« Pourquoi j’ai cambriolé » sur Télébocal


Dimanche 12 octobre 2008 par JMD

Jacob le documentaire de Laurent Termignon et Thomas TurnerAvis aux couche-tard ! Télébocal n’émet qu’à partir de 23/24h. Sur la TNT. Pas l’inénarrable Troupe des Non Travailleurs. Non, non, non. Plutôt télévision numérique terrestre. Faut l’adaptateur, le décodeur et tout le tutti. Télé Bocal, née en 1995, est une chaîne de télévision régionale associative d’Île-de-France produite par l’association du même nom et partageant son canal avec les chaînes demain IDF, BDM TV et Cinaps TV. S’installer confortablement dans le sofa du salon, devant l’écran de la cuisine, ou ailleurs. Du jus multivitaminé, du café, des cibiches pour résister aux assauts de Morphée. Mirettes et écoutilles en alerte. Ecce Jacob. Le documentaire de Laurent Termignon et Thomas Turner passe ENFIN à la téloche.

Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (10 votes, moyenne: 5 sur 5)
Loading ... Loading ...

L’erreur de Jacob


Samedi 11 octobre 2008 par JMD

Victor MéricLe procès des Travailleurs de la Nuit intervient dans un débat trahissant surtout l’extrême division de la maison anarchie, unie et cimentée néanmoins par le refus de l’autorité. La presse libertaire, Les Temps Nouveaux de Grave mis à part, a en général signalé l’évènement. On ne peut pas dire en revanche qu’elle ait franchement soutenu Alexandre Jacob. Il est vrai que cette presse militante est toujours sous le joug de la répression des trois lois scélérates de 1893-1894. Seul, Germinal d’Amiens prend ouvertement le parti des accusés, leur consacrant même l’intégralité de son numéro 11, du 19 au 25 mars 1905. Les libertaires ne sont pas tous, comme le montre « L’erreur de Jacob », article de  Victor Méric paru dans Le Libertaire n°25, du 23 au 30 avril, de chauds partisans de la reprise individuelle, oscillant pour la plupart d’entre eux entre anarcho-syndicalisme et éducation des masses. De là la colère imaginaire d’Alexandre Jacob croyant avoir apporté sa pierre à l’édifice de propagande. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (4 votes, moyenne: 5 sur 5)
Loading ... Loading ...

WANTED : Les toubibs du bagne


Dimanche 5 octobre 2008 par JMD

Détective, n°415, jeudi 8 octobre 1936 En 1936, Marius Larique, auteur quatre et trois ans plus tôt des Hommes punis et de Dans la brousse avec les évadés du bagne, consacre une série d’articles sur les médecins de la colonie pénitentiaire dans le magazine Détective. Il faut dire que depuis Albert Londres, le nombre de papiers, ayant la Guyane et ses réprouvés pour sujets ne manque pas d’augmenter le tirage et les profits des feuilles à sensations. Il faut édifier le lecteur … et lui faire sortir sa monnaie s’il veut en lire et en savoir plus. La Une de l’hebdomadaire présente un superbe portrait du Docteur Louis Rousseau, l’Oncle de Jacob « dont tout le bagne a pleuré le départ ». Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (16 votes, moyenne: 4.94 sur 5)
Loading ... Loading ...

Vols au Mans


Samedi 4 octobre 2008 par JMD

Le Mans, vue généraleCe n’est pas un penchant immodéré pour les rillettes qui  pousse les Travailleurs de la Nuit à faire halte par quatre fois au Mans. Alain Sergent ne mentionne que deux de ces cambriolages repérés dans la métropole sarthoise. Les vols Lorière  (11 avril 1901) et Tonnet (3 janvier 1902) revêtent en effet une moindre importance par rapport à ceux commis chez le juge de paix Hulot et à la cathédrale Saint Julien. Joseph Ferrand, accompagné de Marius Baudy et d’Henry, est l’auteur du vol Tonnet. Jacob signe les trois autres et plus particulièrement celui de l’homme de loi (9 juin 1901). Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (4 votes, moyenne: 5 sur 5)
Loading ... Loading ...