Articles taggés avec ‘souscription’

Lueurs économiques : la souscription


Lundi 13 novembre 2017 par JMD

“Les révolutions de nos pères furent politiques, superficielles ; la Révolution sociale reste à faire. Les formes du Pouvoir se sont démocratisées : la couronne d’un roi pourpré, maître absolu du peuple et de son trésor, a fait place au pouvoir de quelques centaines de roitelets en redingote, valets des rois tout-puissants du capital, qui dominent tout avec l’argent. Le pouvoir existe toujours. Sa destruction sera l’œuvre de la socialisation des richesses communes que nous accomplirons”. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne: 5 sur 5)
Loading ... Loading ...

Sapin sa pigne de Noël


Mardi 16 décembre 2014 par JMD

L’ACL, notre maison mère, fait ses promos de Noël et, nom d’une Pigne, il n’y a pas à hésiter longtemps pour que vive l’anarchie économique au pied du sapin et partout ailleurs !
A partir de 40 euros de livres achetés, tous les titres à moitié prix (à l’exception des titres parus en 2014), franco de port, et cela jusqu’au 31 décembre 2014… Et un livre offert !

ET, avec toutes les économies faites, il y aura de quoi soutenir les éditions de La Pigne qui viennent de lancer une souscription pour la réédition de la Souscription pour l’édification d’un monument au Policier inconnu de Maurice Rajsfus, pamphlet caustique, féroce et drôle sur les dérives et les violences policières. L’ouvrage de 80 pages, format 12×20 cm, sera vendu 8€ à sa sortie (plus 2€ de frais de port) ; il est proposé à 7€ franco de port jusqu’au 31 mai 2015 (ou bien 20€ pour 3 ouvragé commandés, ou bien encore 30€ pour 5 ouvrages commandés). Chèques à l’ordre de LA PIGNE à envoyer à :

Éditions de la Pigne 21 rue Yvan Goll 88100 Saint Dié.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (6 votes, moyenne: 5 sur 5)
Loading ... Loading ...

Souscrip pour la Souscrip de Maurice Rjasfus


Dimanche 16 novembre 2014 par JMD

Les Éditions de La Pigne lancent une souscription pour la réédition de la Souscription pour l’édification d’un monument au Policier inconnu de Maurice Rajsfus.

« Le monument au Policier inconnu, rapidement désigné comme le Mur,  serait agrémenté d’une véranda pour les jours de pluie, permettant d’entendre le bruit caractéris­tique des gouttes d’eau heurtant le sol pavé : flic flac, flic flac, flic flac… Si l’on peut éviter les flaques, il est parfois difficile d’échapper aux flics (…). Quitte à énerver les meilleurs soutiens de l’ordre public, j’ai le droit - et le devoir - de tenir un tel langage. Au nom de mes parents assassinés à Auschwitz, en juillet 1942,  grâce aux bons soins de la police française ; au nom de mes amis algériens matraqués et jetés à la Seine en octobre 1961 ; au nom des étudiants malmenés et gazés en mai et juin 1968 ; au nom, enfin, de ces « clandestins » expulsés brutalement chaque jour - sous la gauche comme sous la droite. Non, la police n’a pas changé, même si les bravaches de juillet 1942 sont dignes depuis longtemps de figurer parmi les Inconnus possibles du monument. Selon les périodes, les policiers n’aiment pas les Juifs ou les Arabes. Alors qu’on me permette de ne pas aimer la police ! » Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (7 votes, moyenne: 5 sur 5)
Loading ... Loading ...

Law à La Pigne : à paraître !


Mercredi 2 janvier 2013 par JMD

Publié en 1926 aux éditions de L’Insurgé, réédité en 2005 chez Égrégores, les 18 ans de bagne de Jacob Law sont désormais introuvables. La PIGNE reprend le flambeau et le livre de l’anarchiste juif russe, condamné en 1907 à 15 ans de travaux forcés pour avoir tiré sur la soldatesque chargeant les manifestants parisiens le 1er mai de cette année, pourra enfin revivre au mois de septembre prochain. 18 ans de bagne, c’est 18 ans d’enfer, c’est 18 ans de souffrance et de mort. C’est le cri de révolte et de lutte contre un système éliminatoire par un écorché vif que commente brillamment en préface l’historienne Claire Auzias. Il vous sera proposé en souscription au mois de février et devrait comporter un certain nombre de documents inédits permettant de mettre en lumière la force de ce récit carcéral. Les Éditions de La Pigne sont heureuses d’offrir aux jacoblogueurs son projet de 1e de couverture des 18 ans de bagne.

Bonne année 2013 et vive les enfants de Cayenne !

Hasta la pigna siempre !

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (5 votes, moyenne: 5 sur 5)
Loading ... Loading ...

Pigne PUB Bocalblues de Gil


Dimanche 15 avril 2012 par JMD

Le BOCALBLUES de Gil ne va pas tarder à arriver aux éditions de La Pigne et sur du vrai papier en bois d’arbre. La souscription reste ouverte jusqu’au 1er mai et vous pouvez télécharger le bon sur le site de La Pigne. Vous trouverez dans cet honnête bouquin environ 170 dessins d’un génial, drôle, caustique, hilarant poicaille rouge dans son bocal. Tout en couleur sur 80 pages au format 15×15 cm et le tout pour la modique somme de 12€00 le livre ou 9€00l’unité à partir de 5 livres commandés. Les frais de port sont offert avec la souscription. Le prix public sera de 13€00. Les chèques à l’ordre de LA PIGNE sont à envoyer à :
Editions de la Pigne
21 rue Yvan Goll
88100 Saint Dié
Gil
est né en 1959. Il a publié plusieurs recueils de dessins, parmi lesquels Le Monde n’est pas une marchandise (No Pasaran, 2007). De 1984 à 2000, il a participé aux activités du fanzine et du label On a faim ! avec Jean-Pierre Levaray dont il illustre le livre Tue Ton Patron aux éditions Libertalia en février 2010. C’est encore lui qui met en image l’excellent ouvrage d’Eric Fournier La cité du sang, toujours chez Libertalia en 2008. Il est aussi l’illustrateur de nombreux groupes et de label de la mouvance dite alternative.et indépendante.

Merci à tous ceux et celles qui ont déjà souscrit et merci à tous ceux et celles qui vont le faire. On a besoin de vous pour faire vivre le poisson de Gil. Hasta La Pigna Siempre

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne: 5 sur 5)
Loading ... Loading ...

BOCALBLUES : le livre, la souscription


Mercredi 15 février 2012 par JMD

Les Éditions de La Pigne,

Imaginez un poisson rouge. Imaginez la bestiole pas si domestique que cela et dans les situations les plus inattendues que lui offre son bocal : en Schtroumpf, en kamikaze, en cri de Munsch, en berger des Landes, en Dark Vador ou encore en François Mitterrand. Imaginez un poisson rouge, un peu dépressif, souvent borderline, et tout le temps loufoque.

Les Editions de La Pigne et le dessinateur Gil vont faire un petit. Si vous le voulez bien, le génial poisson rouge du BOCALBLUES blog va pouvoir vivre en quelques 170 dessins tout en couleur sur du vrai papier en bois d’arbre. Le jour heureux arrivera au mois de mai.

Imaginez un livre drôle à mettre entre toutes les mains, les toutes potelées comme les plus ridées. Mais les temps sont durs pour une toute petite maison d’éditions associative comme LA PIGNE et nos finances ne nous permettent pas d’assurer une sortie immédiate du web-bocal où le poisson rouge de Gil évolue depuis près d’un an maintenant. C’est pourquoi nous vous proposons une souscription pour la parution du BOCALBLUES. Vous pouvez acquérir (en premier et avant la sortie public) le livre d’environ 80 pages et de format 15 cm sur 15 cm pour la somme de 12 euros (9 euros l’unité si vous en prenez 5 ou plus). Nous offrons les frais de port en plus. Vos chèques, à l’ordre de LA PIGNE, ne seront encaissés qu’après envoi du BOCALBLUES et doivent être envoyés à l’adresse suivante :

Editions de La Pigne

21 rue Yvan Goll

88100 Saint Dié

Cela vous tente ? Nous attendons avec impatience votre participation à cette aquatique aventure en vous adressant une énorme merci d’avance.

Hasta la pigna siempre et amitié jacobienne

ps : copier - coller - imprimer, le bon de souscription est dans cet article.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, moyenne: 5 sur 5)
Loading ... Loading ...

Germinal : le journal du peuple et d’Alexandre ?


Dimanche 11 mai 2008 par JMD

Manchette du journal libertaire amiénois GerminalGerminal parait pour la première fois le 19 novembre 1904, soit plus de trois mois avant le procès des « bandits d’Abbeville ». Le journal du peuple amiénois est justement une des rares feuilles anarchistes à soutenir activement les Travailleurs de la Nuit, tant dans ses colonnes qu’autour du tribunal où on lui refuse l’accès. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne: 5 sur 5)
Loading ... Loading ...