Articles taggés avec ‘instruction’

Aphorisme du frelon 18


Jeudi 19 juillet 2012 par JMD

Assiette au beurre, 14 novembre 1903, dessin de SteinlenLe juge d’instruction a si souvent affaire avec des individus rusés, fins, hypocrites, qu’au bout de peu d’années, il possède lui-même tous ces défauts. C’est de la pomme gâtée. Effet de milieu, de contact.

Prison d’Orléans, sans date, 1905

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne: 5 sur 5)
Loading ... Loading ...

Aphorisme du frelon 1


Lundi 2 juillet 2012 par JMD

Le peuple est bon quoi qu’on en dise ; l’instruction le rend meilleur.
Prison d’Orléans, 08 avril 1905

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne: 5 sur 5)
Loading ... Loading ...

Infaillible justice


Jeudi 28 août 2008 par JMD

la justiceL’instruction menée par le juge Hatté en vue du procès des Travailleurs de la Nuit permet de mettre à jour au moins deux erreurs judiciaires. Le 21 octobre 1903, le magistrat rend compte au garde des sceaux des conclusions qu’il peut tirer de l’interrogatoire d’Alexandre Jacob, effectué dix-huit jours plus tôt. L’anarchiste avoue, lors de cette séance, un vol commis dans la nuit du 22 au 23 janvier de cette année chez le lieutenant Xardel, rue des Bons Enfants à Cholet. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, moyenne: 5 sur 5)
Loading ... Loading ...

L’œil de la police picarde


Jeudi 1 mai 2008 par JMD

l\'oeil de la policeSi, à l’heure actuelle, il s’avère impossible de dire où se trouve le dossier d’instruction des « bandits d’Abbeville », il est en revanche heureux d’avoir pu consulter les dossiers des Archives départementales de la Somme et certains de ceux du fonds Moscou des Archives Contemporaines de Fontainebleau. Ceux-ci contiennent les rapports, presque réguliers, du commissaire Giraud d’Abbeville au préfet de la Somme et au Directeur de la Sûreté Parisienne. De 1903 à 1904, l’œil de la police picarde nous permet alors de suivre la difficile instruction menée par le juge Hatté, Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne: 5 sur 5)
Loading ... Loading ...

Le juge Hatté instruit l’affaire d’Abbeville


Mardi 22 avril 2008 par JMD

l\'oeil de la police L’arrestation d’Alexandre Jacob et de Léon Pélissard, le 23 avril 1903, marque le début de l’instruction menée contre la «bande sinistre ». Le commissaire Girault, en poste à Abbeville, rend régulièrement compte au préfet de la Somme et au directeur de la Sûreté générale de l’avancement de l’instruction judiciaire menée au sujet « des cambrioleurs Jacob et autres ». Le 4 juin 1903, il estime qu’elle « donne lieu à des découvertes intéressantes au point de vue de la sûreté générale ». Quatorze jours plus tard, « l’instruction suit son cours normal ». Mais, face à l’ampleur de l’organisation mise à jour, le commissaire ne prévoit la fin des recherches entreprises par le juge Hatté que vers la fin de l’été 1904. Le 1er novembre 1903, ce dernier écrit au procureur général d’Amiens pour faire état de l’avancement de ses investigations : Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de vote)
Loading ... Loading ...