Archives pour le mois de novembre 2010

illégal illégalité illégalisme


Dimanche 28 novembre 2010 par JMD

Il y a quelques temps maintenant Claire Auzias nous a transmis le compte-rendu de lecture qu’elle a fait pour le compte de la revue portugaise Utopia. Le papier de Claire faisait la critique du numéro 22 de Réfractions consacré au réveil des illégalismes. Une mise au point intéressante sur la différence entre illégalisme et illégalité. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, moyenne: 5 sur 5)
Loading ... Loading ...

Une comédie dramatique et judiciaire en trois actes


Samedi 27 novembre 2010 par JMD

Assiette au beurre 9 mars 1907Une image. Pas une icône. Un symbole. Cyvoct, le premier bagnard anarchiste. Cyvoct, une victime de l’ordre bourgeois. Cyvoct, un innocent ? Etre réhabilité en tout cas. Prouver la faillite d’un système. L’histoire d’un homme, dont on trouvera une courte narration de la vie à la fin de cette comédie dramatique et judiciaire en trois actes que nous conte ici Laurent Gallet. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, moyenne: 4.67 sur 5)
Loading ... Loading ...

Les hommes bleus du bagne


Samedi 20 novembre 2010 par JMD

Michel Pierre

Bagnards

La terre de la grande punition

Collec. Autrement, 2000

Tatouages et tatoués

p.120-122 : Le nombre de tatoués est important dans la clientèle des prisons et des bagnes. II est rare (surtout à la fin du XIXe siècle) de rencontrer un forçat qui ne porte point sur Ie corps quelque dessin ou devise. Un article du régiment des pénitenciers précise pourtant: « II est formellement interdit aux transportes de transformer leur signale­ment au moyen de tatouages, de cicatrices provoquées, etc. » Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (6 votes, moyenne: 4.83 sur 5)
Loading ... Loading ...

Le plus voleur des deux


Samedi 13 novembre 2010 par JMD

Dès le départ, Germinal entend apporter un soutien sans faille “à Jacob et ses camarades“. Le titre  de cet article paru dans le numéro 1 de la deuxième année du journal (soit chronologiquement le numéro 4, du 3 au 16 janvier 1905) sonne comme un début de campagne engagée par les libertaires d’Amiens. Au fur et à mesure que s’approche l’ouverture des assises, les articles en faveur des Travailleurs de la Nuit  se multiplient.  Des plumes reconnues viennent même prêter main forte à l’entreprise des compagnons picards. Si Souvarine verse dans le numéro 11 de Germinal dans le messianique et le prophétique, Albert Libertad donne lui une vision duale où la justice sociale n’a pas vraiment le droit de cité. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne: 5 sur 5)
Loading ... Loading ...

Le CIRA rallume la FLAM !


Jeudi 11 novembre 2010 par JMD

Des livres. Des éditeurs. Une bonne quarantaine. des Ateliers de discussion, des tables de presse et des tables rondes sans monarque. Du Gaillac et des débats, du blah-blah informel et constructif. De quoi manger. A prix libre. Du Gaillac et des chansons. Un bar à bière, à vin, à jus de fruit et à café aussi. Des rencontres. Pourquoi pas l’honnête cambrioleur ? Le CIRA Marseille rallume la FLAM ! La Foire aux Livres Anarchistes de Marseille. Pas le capitaine éponyme nom d’une pipe. Et ça se passe ce week-end. Le samedi 13 novembre 2010, de10h à 23h au CRDP, juste à côté de la gare Saint Charles. Suffit de descendre l’escalier. Au local du Seul Problème (46 rue Consolat dans le 1er arrondissement) le dimanche 14, de 12h à 24h. Qu’on se le dise ! Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne: 5 sur 5)
Loading ... Loading ...

La com’ de l’Agit’


Samedi 6 novembre 2010 par JMD

La première série de L’Agitateur en 1892 connaît douze numéros et, en 1893, six paraissent pour la seconde. C’est ce qui fait dire à Régine Goutalier dans son étude sur le journal anarchiste marseillais (CIRA Marseille, 1971) que la troisième et dernière série, celle de 1897, sonne, avec seulement deux numéros, comme « un chant du signe » du mouvement libertaire local. Rien n’est moins faux. Lire le reste de cet article »

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, moyenne: 3.67 sur 5)
Loading ... Loading ...