Calendrier Jacob : janvier 2020


Une enfance marseillaise

« J’ai vu le monde et il n’était pas beau ». Pour apocryphe qu’elle puisse être, la phrase que le voleur anarchiste prononcerait lors du procès d’Amiens le 8 mars 1905 n’en évoque pas moins l’idée d’une enfance particulièrement formatrice pour un esprit rebelle et rétif à l’autorité : les années de navigation sur les vapeurs des Messageries maritimes (après le certif obtenu en 1891) auraient ainsi façonné Alexandre Jacob, né le 29 septembre 1879 au n° 29 de la rue Navarin à Marseille. Il est le fils de Joseph Léon Jacob et de Marie Berthou.

La faiblesse des sources à caractère généalogique autorise nombre d’élucubrations fort utiles pour une scénographie dramatique et pour dresser le portrait d’un être fatalement écrasé par un vécu familial et social des plus lourds. Pourtant, « Ma prime enfance fut heureuse » écrit-il à Jean Maitron en 1948. C’est alors un gamin issu des milieux populaires et particulièrement entouré par deux parents aimants qu’il convient d’appréhender.

CIRA Marseille  2020 : calendrier Jacob

Tags: , , , ,

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Imprimer cet article Imprimer cet article

Envoyer par mail Envoyer par mail


Laisser un commentaire

  • Pour rester connecté

    Entrez votre adresse email

  • Étiquettes

  • Archives

  • Menus


  • Alexandre Jacob, l'honnête cambrioleur