Le commandant Michel


le comandant MichelNous avons mis en ligne, au mois de juin 2008, le long papier que le commandant Michel avait donné dans le numéro 20 du magazine Confessions des frères Kessel en date du 15 avril 1937. Dans cet article, le chef des pénitenciers des îles du Salut livrait une vision quelque peu égocentrique du bagne et de ses bagnards. Et, parmi cette masse d’hommes punis, il en était un considéré comme son “vieil ennemi“  :”Si j’avais pu conclure la paix avec Jacob, je l’aurais fait bien volontiers“.

Mais si le commandant Michel s’écarte de la réalité, s’il la déforme, s’il l’enjolive pour mieux, bien sûr, se mettre en avant, l’agent de la Tentiaire n’en présente pas moins une trame chronologique que l’on retrouve chez Alain Sergent et une problématique intéressante : celle de la résistance du matricule 34777 à l’oppression carcérale. Alexandre Jacob n’a-t-il d’ailleurs pas écrit en 1948 au doctorant Jean Maitron, dans ses Souvenirs rassis d’un demi siècle : “J’ai cessé cette lutte du fait de mon arrestation. Mais je l’ai reprise au bagne sous une autre forme et par d’autres moyens”.

Le texte de Michel, publié dans la réédition des Écrits en 2004, avait été inclus, mais pas dans son intégralité, sous forme de saynète dans le deuxième cd de l’édition originale en 1995. Dans cette version sonore, Olivier Cueto interprète le commandant Michel. Mais il faut aussi retenir que L’Insomniaque a eu l’heureuse idée d’adjoindre aux souvenirs du “vieil ennemi” de Jacob, un extrait de la lettre que ce dernier envoie à Maitron le 05 mai 1949 et dans laquelle il rectifie le tir et les élucubrations mythomanes du commandant.

Le commandant Michel

Lire aussi :

1e partie de Mes bagnards

2e partie de Mes bagnards

3e partie de Mes bagnards

la lettre de Jacob à Maitron en date du 05 mai 1949

Tags: , , , , , , , , , , , , ,

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, moyenne: 4 sur 5)
Loading ... Loading ...

Imprimer cet article Imprimer cet article

Envoyer par mail Envoyer par mail


Laisser un commentaire