Précis, référencé, détaillé !


Jean-Marc Berlière est professeur émérite à l’université de Bourgogne. Spécialiste de l’histoire des polices françaises, sa route a maintes fois croisé celle de l’honnête cambrioleur Jacob dans ses recherches… Il n’ignore pas bien évidement le lien unissant ce dernier à Louis Rousseau.  Jean-Marc Berlière a lu la réédition du Médecin au bagne chez Nada et nous dit l’importance historiographique de ce « précieux témoignage » sur les pénitenciers coloniaux de Guyane dans sa Lettre aux amis d’une police et d’une gendarmerie républicaines et protectrices des citoyens.

Lettre aux amis d’une police et d’une gendarmerie républicaines et protectrices des citoyens

Hiver 2020, n°6, XIIIe année

« Il y eut le grand docteur Rousseau , un apôtre médecin qui a laissé dans le cœur de tous les forçats, le souvenir d’un saint laïque » Ainsi s’exprimait Albert Dieudonné à propos de Louis Rousseau, le médecin qui a marqué par son action et sa force de caractère le monde des hommes punis.
Arrivé aux îles du Salut en août 1920, Louis Rousseau les quitte en mai 1922 après avoir passablement exaspéré l’administration pénitentiaire.
Cet « apôtre doublé d’un savant » (A. Dieudonné) a laissé un témoignage sur le bagne d’autant plus précieux qu’il n’émane ni d’un déporté, ni d’un journaliste. La première édition de cet ouvrage à charge, « dur et sans concession », terriblement précis, contre l’institution pénitentiaire et coloniale date de 1930. Je me souviens encore de l’impression que me fit sa lecture dans la salle de l’ancien site de la BnF…
Moins littéraire que celui d’Albert Londres, le livre du Dr Rousseau est précis, référencé, détaillé sur les conditions réelles des déportés et les abus de toutes sortes dont ils étaient victimes, notamment du fait du personnel pénitentiaire… (On aura garde d’oublier que le système concentrationnaire nazi – et notamment l’utilisation des kapos – s’inspira du bagne français).
Un livre qui complète, nuance, précise les témoignages de bagnards comme Jabob Law (Dix-huit ans de bagne, éditions de la Pigne, 2013), Eugène Dieudonné (La Vie des forçats, 1930, réédition Libertalia 2007), René Belbenoit (The Dry Guillotine devenu en français Les Compagnons de la Belle, 1938, réédition 2012), Paul Roussenq, L’Enfer du bagne, 1925 et 1957.
J’ajouterai que cette réédition bienvenue, est très soignée tant pour ce qui concerne la présentation, que les illustrations rares ou inédites et les notes très fouillées et éclairantes les deux préfaciers Jean-Marc Delpech et Philippe Colin.

Louis Rousseau, Les hommes punis – Un médecin au bagne, réédition Nada, 2020

disponible dans toutes les bonnes librairies indépendantes ou ici :

éditions de La Pigne

Librairie Quilombo (Paris)

 

Tags: , , , , , , , , ,

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Imprimer cet article Imprimer cet article

Envoyer par mail Envoyer par mail


Laisser un commentaire

  • Pour rester connecté

    Entrez votre adresse email

  • Étiquettes

  • Archives

  • Menus


  • Alexandre Jacob, l'honnête cambrioleur