À Lyon (Croix-Rousse) : naissance de la presse ouvrière !

Publié dans Mémoires des mémoires notre histoire résiste et signe.. le 10 janvier 2011

Discussion avec Ludovic Frobert le samedi 15 janvier à 15h au CEDRATS

Au len­de­main des Trois Glorieuses de juillet 1830, les canuts créent leur propre organe, un heb­do­ma­daire, l’Écho de la fabri­que. Durant une cin­quan­taine de mois, semai­nes après semai­nes, les chefs d’ate­liers et ouvriers en soie, vont s’enten­dre, s’infor­mer, débat­tre pour tenter d’adap­ter le réseau com­plexe d’ate­liers et de tran­sac­tions com­po­sant la Grande Fabrique à l’évolution indus­trielle en cours, et ainsi pré­ser­ver leur auto­no­mie et leur liberté.

Ces acteurs de la Fabrique vont, en effet, refu­ser une exper­tise économique et poli­ti­que qui, sous cou­vert de concur­rence inter­na­tio­nale et d’essor tech­no­lo­gi­que, leur ensei­gne alors que les régu­la­tions démo­cra­ti­ques expé­ri­men­tées pré­cé­dem­ment dans le sys­tème de la Grande Fabrique sont désor­mais obso­lè­tes ; que, évolution économique oblige, ces chefs d’ate­liers doi­vent accep­ter d’être délo­ca­li­sés vers les cam­pa­gnes et ras­sem­blés dans les manu­fac­tu­res concen­trées où leur tra­vail sera désor­mais rythmé par un triple impé­ra­tif indus­triel : spé­cia­li­sa­tion, concen­tra­tion et hié­rar­chi­sa­tion.

Contre cette exper­tise, les canuts vont donc pren­dre voix, s’insur­geant en novem­bre 1831 et en avril 1834, mais expli­quant aussi dans leurs jour­naux que les régu­la­tions col­lec­ti­ves ima­gi­nées dans leur économie d’ate­lier sont poli­ti­que­ment cru­cia­les, mais aussi économiquement effi­ca­ces.

– Pour en dis­cu­ter nous avons invité Ludovic Frobert direc­teur de recher­che au CNRS (Triangle/ENS-LSH, Lyon) et res­pon­sa­ble depuis 2003 du pro­gramme d’édition en ligne sur la petite presse ouvrière lyon­naise des années 1830 (http://echo-fabri­que.ens-lsh.fr). Il a entre autre publié les Canuts ou la démo­cra­tie tur­bu­lente Lyon, 1831-1834 (Tallandier 2009), et plus récem­ment dirigé l’édition du livre l’Écho de la fabri­que, nais­sance de la presse ouvrière à Lyon (ENS Éditions, 2010).

CEDRATS

Centre de docu­men­ta­tion et de recher­ches sur les alter­na­ti­ves socia­les

27, montée Saint-Sébastien, métro Croix-Paquet

69001 Lyon Croix-Rousse. – Tél 04 78 29 90 67

cour­riel : cedrats.actions@laposte.net

Post to Twitter

Trackback URI | Commentaires RSS

Laisser un commentaire


  • You Avatar
    Mimmo Pucciarelli, en plus d'être l'un des fondateurs de l'Atelier de création libertaire, se balade avec un appareil photo numérique pour humer l'air de la Croix-Rousse. Il nous invite à nous joindre à lui pour explorer cet archipel particulier.

  • 3620 billets |  31137 photographies Suivez-moi sur Twitter



  • Étiquettes

  • Archives

  • Méta

  • Pages