Atelier de création libertaire Les éditions Atelier de création libertaire          1979-2018 : 39 ans de culture libertaire
Accueil | Le catalogue | Les auteurs | Les thèmes  | Les colloques | On en parle | I.R.L. | Les téléchargements | Nous contacter



Tous nos titres


Pour commander ce livre (comment commander)

- décembre 2002
- 163 pages
- prix de vente public : 11,00 EUR
- ISBN : 2-905691-83-2
- nos références : 105


Pour en savoir plus

Du même auteur :
BAJ Enrico
Discours sur l’horreur de l’art
 


BAJ Enrico

Sous l’art, l’or

Sous l'art, l'or

Enrico Baj persiste à persifler. Peintre milanais pour qui écrivirent André Breton, Raymond Queneau ou Umberto Eco, il revient muni des dernières nouvelles du monde de la clinquaille hors de prix, de la galaxie des galeries à millions, des avant-gardes qui courent les avant-premières des musées puissants et des artistes jet-settants. C’est de l’intérieur qu’il parle, qu’il soit cruel, souriant ou partagé. Et c’est en peintre qu’il traite des Mao magenta de Warhol, des zones de sensibilité vendues par Yves Klein, des clystères opalescents de Sherrie Levine, des fers de Serra, de Matthieu le génicule, de Ramelzee le guerrier du slanguage et ses séides Toxic-C et FA-Q.

Depuis longtemps, les journaux italiens font leurs choux gras de ce « libertaire anarcho-pataphysicien », dont bien des œuvres ont été censurées. Ses articles féroces et drôles dévoilent ce qu’ont en commun les pièces montées et les cotes des peintres, le marketing derrière le Pop-Art et les éphémères quartiers d’artistes à New-York. En voici les meilleurs.


Table des matières

Note patabiographique
Avant-propos
Demain, je me marie au musée
Le poids de la culture
Cadeaux Bonux, tableaux Picasso et footballeurs Panini9
Nouvel an, nouveau musée
À New York les galeries d’art sont des salles d’attente
Ces deux boîtes de bière
Pour un million, un tableau imparfait
Je peins parce que je voyage
Andy Warhol Game
Modigliani fait toujours scandale
Comment arnaquer Rambo
Extraits de l’introduction de Cose, Fatti, Persone
Keith Haring et l’art des graffiti
Les bas-fonds de l’art
Un peu d’anarchisme :
- Cours, camarade, les pompiers sont derrière toi
- Avant-garde, merda d’artista et Apocalypse
- Centralisation et roue de bicyclette
- Compressions, expansions, accumulations et machines à coudre
- Gidouilles, Oneilles et Amour fou
- Avant-garde et marché
- L’Aventure Picabia
Epilogue
Notes d’hydraulique pour Marcel Duchamp
Quelles belles manufactures d’ordures !


Traduction de Jean-Manuel Traimond, qui a déjà publié à l’ACL :
- Récits de Christiania, 1994
- Le trésor des méchancetés, vol I, vol II, vol III, vol IV, 1999
- Le Japon mal rasé, 2000