Atelier de création libertaire Les éditions Atelier de création libertaire          1979-2018 : 39 ans de culture libertaire
Accueil | Le catalogue | Les auteurs | Les thèmes  | Les colloques | On en parle | I.R.L. | Les téléchargements | Nous contacter



Tous nos titres



Pour en savoir plus

 



Récits de Christiania
Le Canard enchaîné, mercredi 15 mars 1995

A Christiania, on croise Tom Moulin-à-vent, « congestionné, hurlant qu’il est Jésus et que tous les péchés du monde ne seront lavés que par des moulins à vent sur la mer du Nord », et Bettina, béate Tatare blonde aux fesses roses.

On visite le musée du Poulailler, où reposent sur un coussin de soie les coquilles des premiers veufs pondus le mardi d’avant, on traverse Pusher Street, à « l’odeur caractéristique de haschich et de bouledogue mouillé », on célèbre des fêtes magnifiques, on organise des manifs surréalistes de pères Noël et d’âpres AG, on fait l’amour sur le toit des roulottes, on trafique, on bricole et on n’oublie pas d’aller toucher ses alloc’.
Seul et unique squat d’Europe où vivent bon an mal an un millier de personnes, fiché au cour de la tolérante Copenhague depuis maintenant vingt-quatre ans, Christiania tient à la fois du paradis et du coupe-gorge, de la commune libre déjantée et de la cour anar des Miracles. Œil sûr et style impeccable, Jean-Manuel Traimond, qui y a vécu une bonne partie des années 80, la raconte de l’intérieur, avec entrain, empathie, mais sans complaisance. Ses récits forment une jolie somme que devraient s’arracher rêveurs d’impossible, anars et post-anars, sociologues avides d’observation participante, amateurs de fantaisies littéraires, de skröne (racontars arctiques) et de truculentes aventures, ce qui fait déjà pas mal de monde ! J.-L. P.