Atelier de création libertaire Les éditions Atelier de création libertaire          1979-2018 : 39 ans de culture libertaire
Accueil | Le catalogue | Les auteurs | Les thèmes  | Les colloques | On en parle | I.R.L. | Les téléchargements | Nous contacter



Tous nos titres



Pour en savoir plus

 



Parisquat
Silence n°363, décembre2008

Cet ouvrage consiste essentiellement en une suite d’entretiens avec des personnes ayant vécu en squat à Paris entre 1995 et 2000. Quelques années plus tard, quel regard portent-ils sur cette expérience ? Jean Berthaut a lui-même été partie prenante de cette aventure et de ce « milieu » à l’époque. Généralement, écrit-il, « ce milieu est si méconnu et minoritaire qu’il vaut mieux parler du bon côté des choses, qu’il faut le “vendre”. Dans mon projet, ce discours-là ne m’intéresse pas. Ici, ce qui me plaît, c’est que les gens parlent avec du recul ». C’est sans doute cette approche distanciée et donc critique qui est la raison d’une réception parfois violente de cet ouvrage dans le « milieu squat ». Pourtant, c’est par cette critique que passent les améliorations possibles. L’originalité de ce livre est d’apporter une réflexion plurielle des acteurs de cette expérience encore récente sur les différentes dimensions d’une vie en squats politiques : le parcours familial et militant qui y mène, les relations entre habitant-e-s et l’organisation quotidienne, le sexisme et la violence parfois, la répression, la relation à la famille ... La mère d’un squatteur est même interviewée pour l’occasion, donnant lieu à un intéressant glissement du regard. Ce sont des témoignages à hauteur humaine qu’on entend, avec les faiblesses et les joies simples de la vie. L’ouvrage est par ailleurs émaillé de nombreux documents d’archive très utiles et instructifs sur leurs actions, la vision qu’en avait la presse, les procès, les techniques d’ouverture, etc. GG