Atelier de création libertaire Les éditions Atelier de création libertaire          1979-2018 : 39 ans de culture libertaire
Accueil | Le catalogue | Les auteurs | Les thèmes  | Les colloques | On en parle | I.R.L. | Les téléchargements | Nous contacter



Tous nos titres



Pour en savoir plus

 



Alexandre Jacob, l’honnête cambrioleur
La Liberté de l’Est, 9 juin 2009

Après-midi dédicace multicartes

Samedi après-midi, la librairie Le Neuf invitait les Déodatiens à découvrir deux ouvrages aussi intéressants que différents. Bernard Mourot, tout d’abord, était ravi de présenter et de dédicacer “Géographie des Vosges”, un manuel scolaire du début du XXe siècle édité et réédité huit fois de 1922 a 1951 par la Maison Weick de Saint-Dié dont il est l’un des descendants. Le manuel est donc réédité une nouvelle fois grâce à un accord passé avec Gérard Louis, éditeur à Haroué. Il garde ses charmes d’antan et est un véritable outil de savoir sur la situation géographique et économique du département des Vosges dans la première partie du XXe siècle. Riche de données statistiques très précises concernant la population, l’administration et les productions de l’époque, il s’avère être également un manuel de référence auquel les enseignants peuvent aujourd’hui encore se référer.
Deuxième ouvrage mis en lumière samedi, “Alexandre Jacob, l’honnête cambrioleur. Portrait d’un anarchiste”, signé de la plume de Jean-Marc Delpech et paru aux éditions lyonnaises “L’Atelier de la création libertaire”. A travers cette biographie, fruit de six ans de travail de thèse, Jean-Marc Delpech souhaite faire la lumière sur un homme dont la vie a été souvent romancée et à tort rattachée à celle du personnage d’Arsène Lupin avec lequel il n’a aucun lien. Jean-Marc Delpech insiste sur le caractère politique des actes d’Alexandre Jacob qui a expié ses 156 cambriolages au cours de longues années de bagne : “Il représente tout un pan de l’histoire de l’anarchie, souligne l’auteur, c’était avant tout un homme politique, il n’a jamais dévié de son engagement anarchiste mais il est aussi le symbole d’une réinsertion totalement réussie après le bagne, véritable camp de concentration à la française.”
Pour en savoir plus : www.atelierdecreationlibertaire.com/alexandre-jacob/