Trois minutes et cinq secondes d’une fanfare très ACAB25/05/23

Post to Twitter

Publié dans Repas de quartier et autres manifestations aucun commentaire →

Trente-quatre secondes pour un graffiti à la page24/05/23

Post to Twitter

Publié dans graffitis, bombages, pochoirs et autres affiches aucun commentaire →

Une minute et onze secondes de silence contre l’homophobie23/05/23

Post to Twitter

Publié dans Repas de quartier et autres manifestations aucun commentaire →

dix-neuf secondes de bonh’or printanier22/05/23

Que vivent les vacances
disent les policiers qui s’entrainent
tranquillement en songeant
aux prochaines batailles

Que vivent les vacances
disent les fantômes habillés de noir
qui tranquillement songent
aux prochains objectifs anticapitalistes

Que vivent les vacances
disent les député·es de droite et de gauche
en attendant les prochaines réformes
mal embouchées ou difficiles à atteindre

Que vivent les vacances
disent les travailleurs et les travailleuses
qui sont prêt·es à sacrifier encore quelques années,
pourvu que les jours heureux de la retraite arrivent…

Que vivent les vacances
disent les poètes du dimanche
en songeant qu’une nouvelle semaine va commencer
et pour sûr qu’elle sera belle, douce et émouvante…
ou pas…

Post to Twitter

Publié dans Divers aucun commentaire →

D’un ACAB à l’autre08/05/23

D’un ACAB à l’autre

Samedi 6 mai 2023
sept cents irréductibles ont défilé
à l’écart des banques
et du centre ville
mais toujours aussi déterminé·es
à crier en chœur « ACAB »
et puis comme d’hab
des ombres en noir vêtues
ont pris d’assaut quelques abribus
– peut-être gênant à la libre circulation ? –
et réchauffé encore un peu plus le climat
en mettant feu à quelque poubelles,
pas des riches cette fois-ci,
on était pas dans le quartier des riches,
mais avec l’aide de l’héroïque fanfare
le cortège a pu arriver à destination
en respirant encore des restes de gaz
pas celui hilarant…
16 heures… j’abandonne nos ami·es
les déterminé·es et irréductibles
qui n’ont jamais arrêté de hurler « ACAB »
ou encore « la rue est à qui ? À nous, à nous, à nous !… »

À 16 heures j’ai rebroussé chemin
pour rentrer à la Croix-Rousse
en passant par le centre,
et là, à ma grande surprise,
un autre foule estimée quant à elle
à plusieurs dizaines de milliers de personnes
murmurait elle aussi
« la rue est à qui ? À nous, à nous, à nous !… »
et puis aussi « ACAB »
ACAB ? ai-je demandé à une de ces personnes toute souriante ?
Oui, m’a-t-elle répondu,
All Consumption is Always Beneficial

Bon et moi qui attends depuis un demi-siècle
une révolution non-violente
et contre la société de consommation,
j’ai baisse la tête sur le guidon
et je suis rentré quelque peu peiné.

ACAAAAAAAAAABBBBBBB

Post to Twitter

Publié dans Gens d'ici (et d'ailleurs), Repas de quartier et autres manifestations aucun commentaire →

Madame, avez-vous vu passer une révolution ? Non monsieur, c’était du théâtre de rue… série 6 ou les Pénélopes de jour22/04/23

Post to Twitter

Publié dans Repas de quartier et autres manifestations aucun commentaire →

Madame, avez-vous vu passer une révolution ? Non monsieur, c’était du théâtre de rue… série 521/04/23

Post to Twitter

Publié dans Repas de quartier et autres manifestations aucun commentaire →

Madame, avez-vous vu passer une révolution ? Non monsieur, c’était du théâtre de rue… série 420/04/23

Post to Twitter

Publié dans Repas de quartier et autres manifestations aucun commentaire →

Madame, avez-vous vu passer une révolution ? Non monsieur, c’était du théâtre de rue… série 319/04/23

Post to Twitter

Publié dans Repas de quartier et autres manifestations aucun commentaire →

Madame, avez-vous vu passer une révolution ? Non monsieur, c’était du théâtre de rue… série 218/04/23

Post to Twitter

Publié dans Repas de quartier et autres manifestations aucun commentaire →

  • Étiquettes

  • Archives

  • Méta

  • Pages