Atelier de création libertaire Les éditions Atelier de création libertaire          1979-2018 : 39 ans de culture libertaire
Accueil | Le catalogue | Les auteurs | Les thèmes  | Les colloques | On en parle | I.R.L. | Les téléchargements | Nous contacter



Tous nos titres


Pour commander ce livre (comment commander)

- janvier 2019
- 324 pages
- format 14,5 par 21
- prix de vente public : 18,00 EUR
- ISBN : 978-2-35104-121-5
- nos références : 243
- coédition CEDRATS (Centre de documentation et de recherche sur les alternatives sociales) et Observatoire des armements


Du même auteur :
PUCCIARELLI Mimmo
Aux croisements des chemins anarchistes
Rêves et passions d’un chercheur militant
La presse alternative entre la culture de l’émancipation et les chemins de l’utopie
Engagement libertaire & organisations anarchistes
Une vie au-delà du texte
Ici on ne vend pas d’anarchie
Claire l’enragée
L’anarchisme en personnes
La Croix-Rousse alternative
Pierre Ansart & l’anarchisme proudhonien
Lyon et l’esprit proudhonien
Lina Crétet
IRL 90
L’anarchisme a-t-il un avenir ?
Les incendiaires de l’imaginaire
L’imaginaire des libertaires aujourd’hui
La culture libertaire
Le rêve au quotidien
Interrogations sur l’autogestion
 


BALMET Maurice, BOUVERET Patrice, DECHESNE Guy, LACROÛTE ­Jean-Michel, MÉNÉTRIER François, PUCCIARELLI Mimmo

Résister à la militarisation
Le Groupe d’action et de résistance à la militarisation Lyon 1967-1984

Créé en 1967 par quelques militants expérimentés – les convictions de ces hommes et de ces femmes étaient, de ma­nière prépondérante, pacifistes, non-violentes, chrétiennes ou socialistes – le Garm (Groupe d’action et de résistance à la militarisation) s’est enrichi de l’esprit libertaire de Mai 68 et de l’apport de nombreux jeunes. Il a mobilisé des centaines de membres et des milliers de sympathisants. Ses actions dans la région lyonnaise, souvent specta­culaires et teintées d’humour, ont provoqué un retentissement national. Comme ses analyses, elles ont largement été le moteur de nouvelles pratiques et réflexions critiques à propos de l’armée et de la militarisation. Alors que la plupart des organisations de la même mouvance proposaient des objectifs et des méthodes spécifiques (le pacifisme, l’opposition aux armes nucléaires, les droits des soldats, l’objection, l’insoumission, la défense non-violente, l’armée populaire, l’anti-impérialisme…), le Garm, lui, a systéma­tiquement abordé tous les aspects de la politique de Défense et a pratiqué et soutenu de nombreuses formes d’opposition à cette dernière en France et à l’étranger, jusqu’au milieu des années quatre-vingt.