Atelier de création libertaire Les éditions Atelier de création libertaire          1979-2018 : 39 ans de culture libertaire
Accueil | Le catalogue | Les auteurs | Les thèmes  | Les colloques | On en parle | I.R.L. | Les téléchargements | Nous contacter



Tous nos titres



Pour en savoir plus

 



Marie-Luce Bruyère
L’Orient le jour, juin (?) 2002

Littérature libanaise d’expression française en devanture des librairies en cette fin de saison. Deux ouvrages absolument différents, de préoccupations et de narration. Le premier est un roman intitulé « Marie-Luce Bruyère », de Georges Saad, traitant de la vie d’un étudiant en France, et le second, un essai de Raja Choueiri, ayant pour thème « Nostalgie, sagesse et folklore du Liban selon Anis Freiha ». Présentation donc de deux lectures d’été aux couleurs bien libanaises.

« Marie-Luce Bruyère », de Georges Saad : la vie d’un étudiant libanais en France. Poète, romancier, traducteur et professeur à la faculté de droit de l’Université libanaise, Georges Saad vient de signer un premier roman, directement écrit en français, où il relate la vie d’un étudiant libanais en France avec le cortège de problèmes pour l’intégration sociale et une nouvelle identité, surtout culturelle. À travers la fiction, histoire de sonder les passions politiques et celles du cœur, il y a surtout là l’art de brosser des personnages, d’imaginer des situations et de mener rondement des dialogues pertinents. Avec Marie-Luce Bruyère (éditions Atelier de Création Libertaire, 140 pages), Georges Saad aborde, avec lucidité et sentiments à la fois, les thèmes majeurs et troublants des Libanais « en dehors » de la patrie-mère. À découvrir au fil des pages et des rebondissements d’une trame qui ne cède jamais sa « libanité », même au pays de Robespierre et de Hugo. À retenir surtout cette phrase qui en dit long sur la notion d’appartenance, par-delà style, préoccupations littéraires, formulations élégantes ou peu heureuses : « Je ne peux accepter, je crois, qu’une carte de Sécurité sociale rende un bonsaï plus joli qu’un cèdre ».

Fiche signalétique : Georges Saad est un auteur polymorphe dont nous citons les principaux travaux :Droit : Le droit administratif, Études en droit du travail libanais. Poésie : Beyrouth-Lyon aller-retour. Roman (en arabe) : Hawch el-Omara. Traduction : La poétique de la rêverie (Gaston Bachelard) ; Qu’est-ce que la philosophie ? (Deleuze et Guattari) ; L’anarchisme (Daniel Guérin).

L’Orient le jour
, journal (en français) libanais