Atelier de création libertaire Les éditions Atelier de création libertaire          1979-2018 : 39 ans de culture libertaire
Accueil | Le catalogue | Les auteurs | Les thèmes  | Les colloques | On en parle | I.R.L. | Les téléchargements | Nous contacter



Tous nos titres



 



Lina Crétet
LE PROGRES - 16(?) octobre 2002

L’engagement ouvrier de Lina Cretet

Gérard Fontaines et Mimmo Pucciarelli ont présenté leur livre réalisé à partir du témoignage de Lina Cretet, militante syndicale de Rhodia disparue il y a un an. Remarquable.

Depuis un certain 21 avril 2002, c’est comme si brusquement notre société venait de se souvenir que les ouvriers existent.
Ce n’est plus un gros mot ! Ça et là colloques et conférences sont consacrés à ceux qui, depuis la fin du XIXe siècle, n’ont cessé d’être présents même si les feux des projecteurs les délaissaient au profit d’autres pauvres, les exclus.
Mais, contrairement à d’autres chercheurs ou philosophes, Gérard Fontaines et Mimmo Pucciarelli n’ont pas attendu la gueule de bois du lundi 22 avril pour donner la parole à une ouvrière d’un lieu mythique dans le mouvement ouvrier lyonnais : Rhodia Vaise.
Ce livre de 160 pages a été réalisé à partir de la parole de Lina Cretet pendant l’année 2000. Témoignage enregistré que Gérard Fontaines, historien et Mimmo Pucciarelli, sociologue, ont mis en forme « sans trahir celle qui évoquait sa vie », ont assuré ceux qui l’ont connue.
Lina Cretet est décédée il y a un an. Ce qu’il y a de profondément bouleversant et essentiel est le fait que cette militante CGT, adhérente au PCF, conseillère municipale de 1977 à 1982, élue sûr la liste de l’Union de la gauche pour Lyon en compagnie de Gérard Collomb, n’est pas exceptionnelle.
II n’y a pas dans cette vie au service de la classe ouvrière des actions spectaculaires.
Elle parle avec simplicité de la solidarité, de son engagement, d’un syndicalisme quotidien tel qu’il se pratiquait au début de la deuxième partie du XXe siècle. Ce travail réalisé par les éditions Révoltes est essentiel. II apporte un éclairage vrai sur ces années et c’est un élément de plus pour ceux oui veulent réfléchir à la situation des ouvriers aujourd’hui. Mimmo Pucciarelli et Gérard Fontaines le disaient nettement.
« II y a des centaines de Lina Cretet » et leur volonté de continuer ce travail de récolte des témoignages de ceux qui vivent au quotidien leur engagement, est une contribution forte à l’Histoire.

ROBERT LUC