Atelier de création libertaire Les éditions Atelier de création libertaire          1979-2019 : 40 ans de culture libertaire
Accueil | Le catalogue | Les auteurs | Les thèmes  | Les colloques | On en parle | I.R.L. | Les téléchargements | Nous contacter



Tous nos titres


Pour commander ce livre (comment commander)

- Avril 2019
- 192 pages
- format 14,5 par 21
- prix de vente public : 14,00 EUR
- ISBN : 978-2-35104-125-3
- nos références : 247


Du même auteur :
CREAGH Ronald
Les zanars
Vivre l’anarchie
L’affaire Sacco et Vanzetti
L’imagination dérobée
Terrorisme entre spectacle et sacré
L’anarchisme a-t-il un avenir ?
La culture libertaire
L’imaginaire subversif
 


CREAGH Ronald

Les États-Unis d’Élisée Reclus

Élisée Reclus, jeune Français de famille protestante du Sud-Ouest, part en 1853 pour la Louisiane et devient tuteur dans une belle plantation. Il raconte son séjour dans ses lettres aux siens et, de retour en France, deviendra l’un des géographes les plus importants de l’histoire  ; ses ouvrages seront traduits en une vingtaine de langues. Il observe tout, la nature, l’environnement et les humains, leurs relations réciproques, l’esclavage et les divers groupes sociaux du pays. Certaines de ses remarques sont toujours actuelles  : il parle des «  Afro-Américains  », terme qui ne sera utilisé que plus d’un demi-siècle plus tard, quand on entendra enfin le discours de cette collectivité, discours que Reclus avait déjà entendu. Et il prévoit que les États-Unis domineront l’Amérique latine, mais qu’ils seront à leur tour hispanisés.

Les textes en annexe d’Élisée Reclus méritent d’être considérés comme faisant partie de la grande littérature du dix-neuvième siècle

Ronald Creagh, professeur émérite l’université Paul-Valéry Montpellier 3, membre de plusieurs sociétés savantes et du comité de revues américaines, anglaises et francophones, ainsi que du collectif de la revue Réfractions et du Centre Ascaso-Durruti à Montpellier. Artisan du site RAForum et du site associé sur Élisée Reclus, http://raforum.site/reclus/.