Atelier de création libertaire Les éditions Atelier de création libertaire
1979-2017 : 38 ans de culture libertaire

Accueil | Le catalogue | Les auteurs | Les thèmes  | Les colloques | La vie de l'ACL | La presse en a parlé | Les projets | I.R.L. | Nos amis | Des libertaires éditent | Les liens | Les téléchargements | Nous contacter

Recherche dans le site

Accès rapide à tous les titres

 



IRL 90
Texte d’appel pour les contributions à un IRL 90

Après avoir joué un rôle non négligeable dans le renouveau de l’anarchisme en France et, notamment, dans celui d’un anarchisme non-dogmatique et contemporain voulant se confronter aux questionnements et aux pratiques de son époque, la revue IRL (Informations et réflexions libertaires) arrêta sa parution en 1990, peu de temps après la chute du mur de Berlin. 89 numéros furent ainsi publiés.

Depuis cette époque, l’anarchisme maintient une présence constante dans les mouvements sociaux, en France et dans de nombreux pays occidentaux ou de l’ex-bloc soviétique, à travers des activités anciennes mais aussi à travers d’autres, multiples, portées par de nouvelles générations de « militantEs ». Cette présence est perceptible, en outre, au travers de réflexions et d’initiatives culturelles, une pensée (ou plutôt des idées, des concepts) lui permettant d’être un des agents actifs dans la transformation sociale politique et culturelle aujourd’hui.
Avec ce numéro 90 de IRL, publié 10 ans après l’arrêt de cette publication, nous ne voulons pas faire un état des lieux de l’anarchisme mais plutôt faire rebondir les interrogations qui ont été celles des personnes ayant participé à sa « rédaction ».
Celles-ci vont se concentrer autour de trois thèmes principaux :
1. Anarchisme classique et anarchisme contemporain. L’utilisation de ces deux adjectifs est devenue usuelle pour qualifier l’anarchisme. Certains historiens considèrent que l’anarchisme classique a son apogée lors de la guerre civile et la révolution espagnole de 1936-39… et qu’une « nouvelle saison » va commencer véritablement à partir de la fin des années 1960.
La question centrale autour de laquelle nous pourrions réfléchir alors serait de montrer les différences ou les similitudes entre les idées, principes et actions exprimés par l’anarchisme classique et l’anarchisme contemporain.
2. Anarchisme et luttes sociales. La présence des anarchistes (individus, groupes ou collectifs, organisations locales, nationales ou internationales) dans les « luttes sociales » est une constante depuis la naissance de ce mouvement. Nous voudrions nous interroger sur cette présence pendant ces trois dernières décennies, pas forcément en termes quantitatifs, mais en essayant de montrer pourquoi et comment des milliers d’anarchistes se sont investis dans telle ou telle « lutte » ; enfin, qu’entendons-nous par « lutte sociale »… Bien entendu, cela ne saurait pas se limiter à ces quelques propositions.
3. Anarchisme et culture. Une autre constante au sein des diverses initiatives anarchistes (et « libertaires ») a été une abondante « culture » spécifique, qu’elle soit de propagande ou de réflexion. D’autre part des liens, plus ou moins suivis selon les époques, se sont noués entre « intellectuels », « artistes » et le « mouvement anarchiste ». Pour cette troisième interrogation, nous voudrions essayer de comprendre ce qui s’est passé depuis la fin des années 1960 et ce qui se passe aujourd’hui entre un « mouvement » qui se veut surtout « politique » et le monde de la culture et des arts en général.
Y a-t-il des éléments anarchistes dans la culture contemporaine ? Comment une culture anarchiste se transmet-elle aujourd’hui ? Quels sont les moyens les mieux adaptés et les idées-forces que l’on retrouve dans cette culture ?
La revue IRL se caractérisa, outre par son ouverture à une pensée non-dogmatique de l’anarchisme, par une mise en valeur des activités « locales ». En effet, il nous a semblé toujours important, à l’époque où ce périodique était publié régulièrement, de montrer que son existence était liée, étroitement liée, à l’environnement dans lequel il était réalisé. Nous nous nourrissions des débats que l’on avait autour de nous, ici à Lyon, entre les diverses composantes du mouvement. Et c’est, entre autres choses, à partir de ces débats que nous avons « mûris » la réflexion qui est la notre aujourd’hui. Ce numéro 90 d’IRL sera donc, comme il y a dix ans, le fruit de ce que nous vivons au quotidien ici entre la Croix-Rousse et le septième arrondissement de Lyon, avec des personnes que l’on rencontre régulièrement depuis plus de vingt-cinq ans, ou avec les jeunes pousses « spontanées » que nous sommes heureux de voir apporter leur sensibilité et leur vision du monde, avec lesquelles il nous faut dialoguer pour continuer à penser « autrement »…
Pour conclure, nous t’envoyons cette lettre en sachant l’intérêt que tu portes aux thèmes et aux réflexions que nous voudrions proposer aux anciens lecteurs-lectrices d’IRL, mais aussi à toutes celles et ceux qui suivent avec curiosité, plaisir et intérêt nos activités éditoriales au sein de l’ACL.
Nous n’avons que deux choses à ajouter. Une consigne précise : ne pas nous envoyer des textes de plus de 25 000 signes (sinon pour les publier en livre ou brochure… mais cela est une autre histoire). Une suggestion : nous avons eu envie de publier un nouveau numéro d’IRL, pour le plaisir, pour nous faire un cadeau à nous-mêmes, à vous et aux lecteurs et lectrices qui pourront l’avoir entre leurs mains, au début de l’année 2002. Laissez-vous tenter donc par les quelques interrogations que nous vous proposons, par quelques-unes d’autres que vous voudriez bien nous proposer ; mais que ce soit plutôt dans cet esprit non-dogmatique et ouvert que nous affectionnons depuis toujours...




Librairies et points de diffusion | Liste de diffusion | Remerciements | Pour nous contacter ou commander