Atelier de création libertaire Les éditions Atelier de création libertaire          1979-2018 : 39 ans de culture libertaire
Accueil | Le catalogue | Les auteurs | Les thèmes  | Les colloques | On en parle | I.R.L. | Les téléchargements | Nous contacter



Tous nos titres



 



Editions ACL - e-lettre #100 - 13 février 2012

Ah ! Ah ! Ah !...

Philosophie de l'anarchie L'anarchiste se réveilla entouré d'un tas de questions que seule la philosophie semble aborder de front, de face, et même de côté. Alors il s'empressa d'écrire à cette maison d'édition qui n'arrête pas de promouvoir la culture comme arme pour se sortir du froid, de la violence et autres bêtises de nos sociétés qui n'ont pas encore complètement essayé le chemin libertaire. Ou plutôt les chemins que vous trouverez dans les actes du colloque Philosophie de l'anarchie qui fut moins une résurrection qu'une réussite... vous n'avez qu'à ouvrir les pages de cette belle aventure.

Mais l'anarchiste a aussi un regard sombre sur le monde qui l'entoure et, cette fois-ci, c'est une copine dont le parcours commença dans un groupe d'extrême gauche, puis passa par le groupe insoumission de Lyon, par le féminisme et enfin arriva sur les berges de l'écologie. Élue à la la Croix-Rousse, elle s'est occupé jusqu'à sa morte soudaine (en janvier 2011) de commerce équitable et de durable développement... Peut-on dire que son expérience est quelque peu résumée dans ce polar où elle met en scène le meurtre d'une élue qui, comme elle, s'occupait de développement durable ? À vous de lire la suite dans ce petit livre que nous avons publié en collaboration avec nos amis éditeurs du Pédalo ivre...



Dernières parutions :

Philosophie de l'anarchie - Théories libertaires, pratiques quotidiennes et ontologie

Collectif - 460 pages - prix de vente : 20 euros - 978-2-35104-049-2

Depuis au moins deux décennies, c’est-à-dire depuis la disparition du prétendu « socialisme réel », on a assisté à la réaffirmation de pratiques sociales et politiques se revendiquant ouvertement de l’anarchisme ou pouvant en être rapprochées. D’autre part, on a vu se multiplier dans de nombreux pays des recherches nouvelles, pointues et approfondies, sur les pensées et les pratiques libertaires, qu’il s’agisse de prendre en considération des auteur.e.s qui ont souvent été méprisés par le monde académique ou de rendre compte d’expériences sociales et historiques qui, d’une manière ou d’une autre, se sont réclamées de l’anarchie.

Les textes ici présentés, issus du Colloque international de Lyon de mai 2011, ont comme objectif de faire le point sur ces recherches, en réunissant les personnes qui y sont impliquées. Et surtout de continuer à maintenir ouvert un espace pour une double confrontation : entre les savoirs et les pratiques d’abord, et entre philosophie et sociologie d’autre part. Il s’agit de poursuivre nos interrogations à propos des contours des pratiques d’émancipations et des formes de contestations radicales de la domination vers lesquelles les théories et les pratiques libertaires font signe.

Ont contribué à cet ouvrage : Julie Abbou, Jean-Christophe Angaut, Aurélien Berlan, David Bisson, Edward Castleton, John Clark, Daniel Colson, Hélène-Marie Finet, Renaud Garcia, Vivien García, GRAC (Groupe recherche action), Bertrand Guest, Tomas Ibañez, Édouard Jourdain, Aurélia Léon, Nikos Maroupas, Paul McLaughlin, Carlo Milani, Loïc Rignol, Anne Steiner, Annick Stevens, Salvo Vaccaro, Gwendolyn Windpassinger.

http://www.atelierdecreationlibertaire.com/Philosophie-de-l-anarchie.html

 

 

Durable Développement - Une histoire de province

Guylaine Govza - 68 pages - prix de vente : 8 euros - 978-2-35104-052-2 - co-édition le Pédalo ivre

Le commissaire Charles Bentam se disait d’un air décontracté qu’il serait bien allé à l’enterrement, comme dans les livres du commissaire Maigret qui avaient bercé son enfance ; mais non, il demanderait à son associé Jack Freedom de le faire. Ce type-là était jeune et plein d’entrain. Il était entré dans la pièce en hurlant : – Les services secrets ont de nouveau appelé, chef, il y aura bien une enquête ! – Deux balles dans la tête, c’est difficile à maquiller en suicide, mon petit vieux ! Déjà les journaux de la ville bruissaient de rumeurs incongrues : comment une femme, mascotte presque patentée de l’écologie, et réputée pour n’avoir aucun pouvoir au sein de la municipalité, pouvait avoir été assassinée ? C’est alors que son parti politique sorti du bois en publiant un communiqué de presse. Communiqué précieux pour Bentam puisqu’il stipulait sans détours : « Notre collègue Emma Reima s’occupait avec force et éthique de l’introduction des critères de développement durable et responsable dans les marchés publics. » Guylaine Govza est le nom de plume de Guylaine Gouzou-Testud (1958-2011). Active dans plusieurs groupes d’extrême gauche et libertaires dans les années 1970, elle adhéra aux Verts au début des années 1990. Élue municipale à partir de 2001, elle fut adjointe au maire de la Ville de Lyon, et plus particulièrement engagée sur les questions de commerce équitable et de développement durable.

http://www.atelierdecreationlibertaire.com/Durable-Developpement.html