Atelier de création libertaire Les éditions Atelier de création libertaire          1979-2020 : 41 ans de culture libertaire
Accueil | Le catalogue | Les auteurs | Les thèmes  | Les colloques | On en parle | I.R.L. | Les téléchargements | Nous contacter



Tous nos titres


 
Anarchisme

Nombre d'articles: 117

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 110

RAPPE David
Espoirs déçus
Engagements antifranquistes et libertaires durant la «  transition démocratique  » espagnole

Structurée autour de la trajectoire militante «  espagnole  » de ­Bernard ­Pensiot (1948-2018) – qui lui valut, comme son copain Victor Simal, d’être encabané à la Modelo de Barcelone huit mois durant –, l’étude de David Rappe relève d’un double pari  : rendre hommage à cet activiste de l’ombre et tenter, sans mythification ni simplification historique, de restituer ce qui se joua autour de cette météorique reconstruction-déconstruction de la CNT (Confédération nationale du travail) de la fin des années soixante-dix. Période qui amena aussi Bernard à se consacrer, lors de sa détention, au grand mouvement des prisonniers d’Espagne regroupés dans la Coordination des prisonniers en lutte (COPEL) pour l’amnistie générale...


Mai 2020
160 pages
format 14,5 par 21
prix de vente public : 12,00 EUR
ISBN : 978-2-35104-144-4
nos références : 265



LENOIR Hugues
Éducateurs libertaires et socialistes
Convergence des pédagogies libertaires avec les courants de l’éducationnisme socialiste

La galerie de portraits publiée dans ce volume, centrée sur l’influence et les convergences de la pédagogie libertaire avec d’autres courants de l’éducationnisme socialiste et sur la pensée propre des anarchistes en matière d’éducation, s’inscrit dans la filiation du travail de Maurice Dommanget (1888-1976)  : les Grands Socialistes et l’éducation, de Platon à Lénine.

L’objectif de l’ensemble de ces textes, rassemblés par Hugues Lenoir, est de faire découvrir ou redécouvrir combien la question de l’éducation fut au centre des discussions et des théorisations des progressistes, des socialistes et des ­libertaires. Cette nouvelle pérégrination pédagogique, où se croisent des auteurs comme Victor Considérant – le disciple de Charles Fourier –, James Guillaume, Georges Sorel et Jean Jaurès, met en lumière des conceptions de l’éducation moins éloignées que certain·es ne pourraient le penser.


Mai 2020
276 pages
format 14,5 par 21
prix de vente public : 14,00 EUR
ISBN : 978-2-35104-142-0
nos références : 263



Collectif Désobéissances libertaires
Une critique anarchiste de la justification de la violence
Réponses aux écrits de Peter Gelderloos et des tendances autoritaires au sein du black bloc

Si nous reconnaissons le caractère dominateur et réactionnaire de la violence de l’État, il est alors tout à fait logique d’étendre cette critique à la violence en général. Même s’il y a une différence entre la violence de l’oppresseur et la violence des opprimé·e·s, malgré tout, la violence est en soi un phénomène qui possède sa propre dynamique autoritaire et anti-émancipatrice, quand bien même elle se manifeste comme une contre-violence des opprimé·e·s. C’est pourquoi la critique radicale de la violence est toujours en même temps aussi une critique radicale de la domination et elle est par là ainsi une partie intégrante, absolument nécessaire, de la théorie et de la pratique anarchistes.


Octobre 2019
144 pages
format 11 par 18
prix de vente public : 8,00 EUR
ISBN : 978-2-35104-134-5
nos références : 255



BERNARD André
À nulle autre pareille pourrait être la révolution à venir

Dans ce recueil de chroniques diffusées sur les ondes d’une radio locale à Bordeaux (la Clé des ondes) et d’articles publiés, çà et là, dans la presse libertaire, André Bernard se propose de traiter de révolte sociale, d’anarchisme, de désobéissance civile et de non-violence active  ; et ce, non sans quelques écarts vers l’expression poétique. Si, au premier abord, l’ensemble peut sembler disparate, on se rend vite compte, à la lecture, que l’ouvrage forme en réalité un tout cohérent. D’autant que, ainsi compilées, ces chroniques prennent tout leur sens, reliées entre elles par un même fil conducteur politique.

Pour l’auteur, la désobéissance et la non-violence portent en elles l’anarchisme à condition de se désencombrer l’esprit et de sortir des chemins militants par trop balisés.


Septembre 2019
240 pages
format 11 par 18
prix de vente public : 9,00 EUR
ISBN : 978-2-35104-132-1
nos références : 252



Collectif Désobéissances libertaires
Antimilitaristes anarchistes non-violents
Barthélemy de Ligt (1883-1938) Pierre Ramus (1882-1942)

L’imaginaire libertaire se nourrit abondamment des «  exploits révolutionnaires  » qui ont jalonné l’histoire du mouvement anarchiste depuis ses débuts. On y remarque, entre autres, une sorte de fascination nourrie par des images fortes avec des hommes et des femmes brandissant des armes reproduites régulièrement par la presse militante, dans des récits de mouvements «  révolutionnaires  » ou encore par des postures théoriques qui tentent d’atténuer, voire de dénigrer, l’apport de la culture et des pratiques des anarchistes se réclamant de la non-violence. Et si la très grande majorité de ces militant·e·s continue à affirmer son attachement théorique à l’antimilitarisme, celui-ci semble être lié davantage à un monde à venir qu’à une pratique quotidienne...


Mai 2019
156 pages
format 14,5 par 21
prix de vente public : 12,00 EUR
ISBN : 978-2-35104-129-1
nos références : 249



CREAGH Ronald
Les États-Unis d’Élisée Reclus

Élisée Reclus, jeune Français de famille protestante du Sud-Ouest, part en 1853 pour la Louisiane et devient tuteur dans une belle plantation. Il raconte son séjour dans ses lettres aux siens et, de retour en France, deviendra l’un des géographes les plus importants de l’histoire  ; ses ouvrages seront traduits en une vingtaine de langues. Il observe tout, la nature, l’environnement et les humains, leurs relations réciproques, l’esclavage et les divers groupes sociaux du pays. Certaines de ses remarques sont toujours actuelles  : il parle des «  Afro-Américains  », terme qui ne sera utilisé que plus d’un demi-siècle plus tard, quand on entendra enfin le discours de cette collectivité, discours que Reclus avait déjà entendu. Et il prévoit que les États-Unis domineront l’Amérique latine, mais qu’ils seront à leur tour hispanisés.

Les textes en annexe d’Élisée Reclus méritent d’être considérés comme faisant partie de la grande littérature du dix-neuvième siècle


Avril 2019
192 pages
format 14,5 par 21
prix de vente public : 14,00 EUR
ISBN : 978-2-35104-125-3
nos références : 247



Séminaire Etape
Explorations libertaires
Pour une pensée critique et émancipatrice

La pensée anarchiste est à réactualiser en fonction des enjeux contemporains de ce début du vingt et unième siècle. Mais, d’un côté, le dogmatisme, l’anti-intellectualisme ou l’activisme peu soucieux des repères intellectuels de l’action semblent freiner, dans les milieux libertaires, cette nécessité. De l’autre, ici et là, des ponts se créent entre divers chemins ayant comme objectifs l’échange et la confrontation. À l’exemple de cet ouvrage collectif, issu du séminaire de recherche militante et libertaire Etape (Explorations théoriques anarchistes pragmatistes pour l’émancipation), qui essaye de relever le défi, dans le dialogue avec des pensées critiques non strictement libertaires.

Une série de questions y sont explorées  : la critique du capitalisme, la condition ouvrière, la précarité, les mouvements sociaux actuels en France, l’expérience zapatiste au Mexique, la liberté, le commun, la désobéissance civile, la démocratie radicale et le pragmatisme philosophique d’origine nord-américaine.


Avril 2019
240 pages
format 14,5 par 21
prix de vente public : 14,00 EUR
ISBN : 978-2-35104-126-0
nos références : 248



0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 110